Cauchemar absolu : j’ai rêvé que j’étais élu Président de la République !

president_cauchemar_A

Je ne sais absolument pas pourquoi je me suis retrouvé au Journal de 20h, ni pourquoi il m’ont posé la question fatidique : — “Alors ? serez vous, oui ou non, candidat à l’élection présidentielle ?”

J’ai été totalement pris de court et je me suis entendu répondre : … “J’ai cédé à la pression amicale de mes amis, et oui, je serai candidat !”

Stupéfaction dans le studio de télévision : la phrase m’avait évidemment échappée car il n’avait jamais été question que je me présente à une élection. Ma seule ambition était plutôt de m’occuper du manège des petits chevaux de bois du Jardin du Luxembourg. La Présidence de la République n’était donc absolument pas mon truc. Mais bon, c’était trop tard : j’avais répondu oui, les téléscripteurs crépitaient et les questions politiques fusaient…

Alors présentez votre programme à nos téléspectateurs… Mais, je n’en ai pas !

Et vous pensez que les Français vont vous faire confiance ? Oui, parce que je leur dirai que je n’exercerai mes fonctions que pour 6 mois !

Comment cela six mois ? Vous savez qu’un Président est élu pour 5 ans ! Non. Je dirai aux Français une chose qui est simple à comprendre : “depuis des décennies on vous promet des réformes qui ne sont jamais faites ; on vous fait des promesses qui ne sont jamais tenues. Et vous voyez le pays s’enfoncer sans jamais voir “le bout du tunnel”. …

… et vous allez donc leur promettre une nouvelle majorité ? Mais non, pas du tout. Une nouvelle majorité ne changerait rien du tout, sauf quelques têtes de députés ou de ministres mais rien ne changerait dans le fond, vous le savez bien.

mais alors vous promettrez quoi aux Français ? justement, je ne promettrai rien du tout ! Je dirai simplement : “vous avez été trompés par vos représentants qui ont fait passer leur propre intérêt avant celui du pays. Et c’est pour ça que les réformes difficiles n’ont jamais été engagées. Il y avait toujours une profession, ou un groupe de pression, ou une catégorie sociale qui menaçait de …

—  … de descendre dans la rue ?    oui, et les réformes étaient sans cesse repoussées… Car ces catégories protégées savaient bien que, même si elles paralysaient le pays, la Police n’allait pas tirer contre la foule ! On ne va pas tirer sur des intermittents du spectacle, ou des taxis, ou des bénéficiaires d’avantages indus. On n’appelle pas l’armée pour faire appliquer les rapports de la Cour des Comptes ou enrayer la dette ! Et donc, à chaque fois, pour éviter tout problème, les Gouvernements ont tous fait machine arrière et retiré très vite les projets de réformes pourtant indispensables. Et c’est comme ça que, depuis des décennies, la France est bloquée et s’enfonce dans la crise… On laisse pourrir, on ne tranche jamais.

Mais alors, ces réformes, comment allez-vous les faire accepter ? Il vous faudra des députés et des sénateurs pour les voter ? Non, de “nouveaux élus” ne voteraient pas plus les réformes que leurs prédécesseurs ! Il y aurait bien sûr ce qu’ils appellent une alternance, (ou une cohabitation qui bloquerait encore plus le système), avec d’autres députés, d’autres ministres, et une autre majorité mais rien ne changera ! Cela fait cinquante ans qu’on joue à ce petit ballet de l’alternance, et c’est de pire en pire. La France est de plus en plus bloquée avec près de 6 millions de chômeurs et un système économique social qui s’effondre (ce fameux “modèle social” dont ils prétendent que le monde entier nous l’envie alors qu’il prend l’eau de toute part).. Si on ne fait rien, dans cinq ans, le seul recours sera la violence ! Les gens casseront les vitrines juste pour manger. 6 millions de chômeurs à Pôle emploi ça fait du monde vous savez !

Vous voulez instituer une dictature ? Vous plaisantez ! Vous n’y êtes pas du tout. Je dirai simplement aux Français que s’ils m’élisent — ainsi que mes candidats – j’ouvrirai la voie au référendum qui est le préalable à toutes les réformes. Et que c’est eux — pas moi, pas des représentants, pas des commissions Théodules — qui décideront ! Eux, vous entendez, pas moi, pas quelques centaines de parlementaires : ce sera le Peuple souverain qui sera appelé à trancher !

Mais si le Peuple vote directement ce sera ….. Mais pourquoi avez-vous peur du Peuple souverain ? Relisez donc la Constitution. L’article 2 dit expressément que le principe de la République est “le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple”. Et l’article 3 que “la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum”… Donc si le Peuple vote, mon cher Monsieur, ce sera la démocratie, rien d’autre que la démocratie !

Mais vous nous disiez au début de ce Journal que vous ne resteriez que 6 mois ? Je ne comprends pas bien… Je dirai aux Français : “si vous votez pour moi et mes députés, c’est que vous voulez que je vous rende le pouvoir de décider de votre avenir. Comme les Suisses. J’engagerai une dizaine de référendum sur tous les grands sujets où il y a blocage depuis des années. Il y en aura une dizaine au cours de ces 6 mois. Si la majorité de ces référendum est approuvée par le corps électoral, je resterai pour accomplir mon mandat.

et si vos référendums sont rejetés ? Eh bien je partirai. C’est aussi simple que ça. Il y aura alors une nouvelle élection Présidentielle et la France n’aura perdu que 6 mois. Ce n’est pas le bout du monde vous savez : l’installation d’un nouveau Président prend toujours des mois, et puis il y a les vacances d’été… Donc, au pire, si j’échoue, on n’aura perdu que 6 mois ; mais et au cours de ces 6 mois on aura au moins eu une chance de sauver la France. Mais je suis certain que les Français en ont assez de l’inertie qui détruit le pays et qu’ils approuveront donc ma décision de leur rendre un pouvoir qui leur a été trop longtemps confisqué.

Mais sur quels sujets allez-vous les consulter ? Tous les grands sujets qui conditionnent leur avenir. Je dis bien tous : la sécurité des personnes, l’éducation des enfants, le périmètre d’intervention de l’Etat, la maîtrise des dépenses, la dette, l’immigration, la laïcité … La Français voteront enfin sur tous les grands sujets essentiels où la France est bloquée depuis trop d’années parce que les Parlementaires — de Gauche comme de Droite — n’ont pas eu le courage de prendre à  temps les décisions qui s’imposaient.

Ces six référendums seront votre seul programme ? Oui, absolument. Le Français sont usés. Ils n’attendent plus des professions de foi ou des catalogues de promesses qui couvrent tous les sujets. Elles ne sont n’importe comment jamais tenues. Si les Français pensent que mes référendums sont un préalable pour sortir la France de l’ornière, ils voteront pour moi. Sinon ils voteront pour les autres candidats qui leur feront les mêmes sempiternelles promesses qu’on connaît bien !

et les questions ? Les questions seront très claires et simples à comprendre. Il faut en effet que le Peuple tranche en toute transparence. Les textes auront été examinés par le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel et ils seront soumis au Peuple souverain qui décidera, en quatre ou cinq dimanches consécutifs, s’il faut les retenir ou non.

Et après ? Après ce sera enfin clair ! Car quand le Peuple aura tranché, les politiques ne pourront plus tergiverser et repousser les échéances : la décision des citoyens sera exécutoire. Croyez moi : le Peuple en a assez que les réformes traînent en passant inlassablement de commissions en comités, et de commissions Théodules en grands débats citoyens, puis de “Grenelle” sur ceci ou cela en Conseil des ministres ou en comités stratégiques, puis en sessions parlementaires etc… Avec les référendums — comme en Suisse avec les votations populaires — la décision sera arbitrée le dimanche soir à 20h. Et le lundi matin, c’est fait : plus de combines parlementaires, plus de petits arrangements entres groupes politiques, plus de “je te tiens, tu me tiens par la barbichette” et on se met d’accord pour mettre la poussière sous le tapis et se faire réélire pour encore cinq ou six ans !

Vous allez donc rédiger un programme ? Non, je vous l’ai dit : mon programme ce sera un mot unique : référendum ! Une série de référendums avec des questions très précises sur les dix sujets où la France est bloquée. Les Français sauront que s’ils m’élisent, je leur rendrai le pouvoir qui leur a été confisqué. Ce sera eux – pas moi – qui trancheront les réformes. Ce sera le Peuple souverain qui décidera par référendum.

et vous pensez que le Peuple peut…. Vous verrez que le Peuple n’est pas aussi bête que les médias ou les politiques nous le disent ! Et à tout prendre, je préfère demander l’avis des 43,2 millions de Français qui sont inscrits sur les listes électorales plutôt que de demander à quelques représentants qui prennent leurs consignes dans les Partis politiques ! Avec ces référendums, les grandes réformes de fond que personne n’osait décider seront enfin arbitrées. La démocratie représentative pourra recommencer à exister après. Mais au préalable les réformes fondamentales devront être décidées et arbitrées par le Peuple souverain pour s’imposer à tous. Y compris aux Parlementaires, aux hommes politiques et aux ministres ! Finis les petits arrangements entre amis !

Merci d’avoir annoncé votre candidature sur notre chaîne. c’est moi qui vous remercie !

— Et maintenant une page de publicité ! Et dans quelques instants la météo…

Source

colonels_3