Du coup, on repense aux petits entrefilets dans la presse nous expliquant que le Président, à fond sur le job, passait désormais toutes les nuits à l’Élysée.  
hollande
  
Ça aurait pu être pire : Strauss-Kahn à l’Élysée, Dodo la Saumure à l’Intérieur et Julie la Gagneuse au ministère des Droits des femmes.    
 
Voilà, grâce à Closer, on connaît maintenant la raison de l’éternel optimisme de notre président : une idylle à ses débuts. Rien de mieux, en effet, pour voir la vie en rose qu’un coup de passion amoureuse qui vous fouette les hormones. Un président boosté à la testostérone et hop, c’est la courbe du chômage qui remonte dans le pantalon. Il paraît que c’est l’affolement chez les conseillers de François Hollande. Que dire ? Le Président n’a pas démenti les sept pages de Closer qui rendent compte de son intimité torride...Lire la suite