Répression piège à con ! (c’est la cas de le dire !)  À propos de la future loi contre la prostitution.

prostitution

Alors que les parlementaires Français, une fois de plus, vont nous « casser les couilles » en nous concoctant à nouveau une loi répressive, comme si les Français ne savaient avancer qu’à la baguette et au tout répressif, alors que nous croulons déjà sous des tonnes de répressions et d’interdits républicains, je vais vous le dire comme je le pense et crûment :
Démocratiquement parlant, il serait bon de prendre le contre pied (à défaut de prendre son pied !) et de remettre un peu de bon sens devant toute cette prison que nous concoctent à longueur de sessions nos parlementaires. 
J’en profite à cette occasion pour vous indiquer ma position sur le sujet de la prostitution : 
Au lieu d’emmerder les femmes (les hommes et les transsexuels) et leurs client(e)s en les taxant lourdement par des amendes stupides qui seront ensuite dilapidées par les requins corrompus de l’État (incapable de résorber la dette et ses déficits publiques à rallonges…), il serait plus utile de mettre en place rapidement, comme je le proposais déjà en 2011, le « Revenu de base inconditionnel pour tous » la-prostitution-pour-les-nuls-une-nouvelle-loi-inutile
Cela aurait au moins l'impact de mettre une partie des prostitué(e)s à l'abris du minimum vital pour survivre et éventuellement espérer trouver d'autres horizons pour continuer leurs chemin vers plus d'espérance.
D’ailleurs c’est justement le moment de soutenir cette initiative car une pétition citoyenne européenne sur le Revenu de Base inconditionnel est actuellement en ligne jusqu’au 14 janvier 2014 et il manque encore des signataires pour atteindre le million de signatures nécessaire pour soutenir cette démarche en Europe.
Pour signer en ligne, c’est ici : http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

imgscan-contrepoints-2013-2411-prostitution-561x660

Votre serviteur, qui croit encore au Père Noël !
Le 28 novembre 2013.

h-20-2658085-13236233831

"L’automatisation fait peur car pour l’instant on remplace le salarié par un robot sans que le salarié n’ait de compensation. Il passe de la case travailleur à la case chômeur, celle qui fait peur. Cela induit que le salarié va préférer protéger son travail abrutissant plutôt que de voir son statut de victime de l’exploitation."
Changeons de paradigme ! Votons pour que le revenu de base soit débattu au niveau européen :  http://sign.basicincome2013.eu/

601334_544211378962905_1181039913_n2