Faouzi Lamdaoui, le conseiller de François Hollande qui aimait trop les pains au chocolat.

Selon "Charlie Hebdo", l'ancien bras droit du président aurait abusé du service de protection des hautes personnalités.

 

 de protection des hautes personnalités.

Faouzi Lamdaoui, conseiller à l'Elysée, le 9 mai 2012 à Paris.

Faouzi Lamdaoui, conseiller à l'Elysée, le 9 mai 2012 à Paris. (FRED DUFOUR / AFP)

En mai 2013, le conseiller élyséen reçoit une série de lettres anonymes faisant allusion à la guerre au Mali et le menaçant de mort. Il bénéficie alors du service de protection des hautes personnalités (SPHP) et la voiture avec chauffeur qui va de pair. Une enquête sur les menaces est également ouverte, sans que les policiers parviennent à remonter la piste.

Mais le 30 juillet, il est piégé par l'un de ses coups de sang. A peine entré dans sa voiture, il s'en prend au policier chargé d'assurer sa protection, qui n'aurait pas respecté "la consigne". Car Faouzi Lamdaoui exige qu'un pain au chocolat l'attende chaque matin dans le véhicule. Le policier, ancien légionnaire chevronné, refuse d'aller "faire les courses à la boulangerie", affirme un syndicaliste de l'UNSA police. Le conseiller appelle immédiatement le SPHP pour se plaindre, et la mission de protection est maintenue… pour deux jours seulement.

"Au plus haut sommet de l'Etat, on a estimé qu’il fallait mettre un terme à cette histoire", confie un policier à Charlie Hebdo. L'affaire embarrasse : selon l'hebdomadaire, qui a tenté, sans succès, de contacter Faouzi Lamdaoui, le rapport sur l'incident du pain au chocolat a disparu. Mais le conseiller de Hollande traîne des casseroles plus encombrantes. Il a été accusé de "travail dissimulé" par un jeune militant PS qui lui aurait servi de chauffeur, et est visé par une plainte pour "faux et usage de faux", raconte L'Express. Le "couteau suisse" pourrait devenir très encombrant.

e

 

2807730

Le maire de Tours mis en examen dans l'affaire des "mariages chinois".

Jean-Germain est soupçonné d'avoir couvert l'escroquerie organisée par une ancienne membre de son cabinet. Celle-ci chapeautait les mariages symboliques facturés à des visiteurs chinois.

Jean Germain, le sénateur-maire de Tours, le 31 août 2013 à Tours (Indre-et-Loire). 

humour-corruption-3-singes-img

 

Le sénateur-maire socialiste de Tours (Indre-et-Loire), Jean Germain, a été mis en examen dans l'affaire dite des "mariages chinois", jeudi 31 octobre. Il s'agit d'une étape importante dans ce dossier mêlant amour, mensonges et manipulation. Francetv info détaille les grandes étapes de cette affaire hors normes.

Acte 1 : le succès des "Noces romantiques"

Le personnage central de cette affaire s'appelle Lise Han. En 2006, cette Taïwanaise avait été engagée par la mairie pour réaliser un projet auquel tient le maire, Jean Germain : faire venir des couples de visiteurs chinois à Tours, pour que l'édile les "marie" symboliquement à la française. De 2007 à 2011, le concept connait un succès retentissant puisque 200 couples se sont à nouveau dit "oui" dans la salle des mariages de la mairie de Tours, comme le décrit Le Monde. Contre 3 000 euros, ils ont pu s'unir devant le maire, faire une séance photos sur les bords de la Loire et terminer la journée par un banquet.

Lise Han, qui parle plusieurs langues et possède de solides réseaux en Chine, attire les couples par dizaine, et organise leur venue à Tours. Sur place, l'entreprise Lotus Bleu est chargée d'organiser les festivités.

Acte 2 : la double casquette de Lise Han révélée

En août 2011, les "Noces romantiques en Touraine" touchent à leur fin. Car un article du Canard enchaîné, basé sur des lettres anonymes, révèle que derrière le Lotus Bleu, on retrouve Lise Han. On comprend alors que la Taïwanaise, qui était membre du cabinet du maire en tant que "conseillère chargée des relations franco-chinoises", choisissait elle-même les conditions du marché public passée avec sa propre entreprise. Au total, 800 000 euros d'argent public ont été versés à Lotus Bleu en quatre ans, comme l'avance Libération.

Les accusations provoquent l'embarras du maire qui écarte la conseillère, recasée de force à l'office de tourisme. Les mariages chinois prennent fin.

Acte 3 : le maire charge son ancienne conseillère 

Finalement, la justice se penche sur ces mariages et sur le manège financier qu'ils semblent cacher. Lise Han est interrogée et mise en examen pour "escroquerie". Les enquêteurs découvrent que la femme a nommé deux hommes à la tête du Lotus Bleu, son mari actuel puis son ex-époux. Pour sa défense, la Taïwanaise plaide la bonne foi, indiquant ne pas être "une fonctionnaire", ne connaissant pas les règles des marchés publics. Elle prétend surtout que le maire Jean Germain savait, depuis 2008, qu'elle était la vraie dirigeante de l'entreprise. En clair, le maire savait et n'a rien dit, selon elle.

Une version démentie par Jean Germain, qui a frontalement attaqué son ancienne conseillère. "Elle m'a fait un enfant dans le dos" avance l'édile, dans un reportage de TF1 relayé par France Bleu. Il balaie également du revers de la main les rumeurs de "promotion canapé" dont aurait bénéficié Lise Han : "Je ne suis pas Alain Delon" se défend Jean Germain.

Protégé par son immunité de sénateur, il a reçu un coup de pouce venu du Palais du Luxembourg. Le bureau du Sénat a refusé le 29 mai de lever cette immunité parlementaire, malgré les demandes de la justice, comme l'explique France 3. A ce moment-là, le refus provoque la fureur de Me Moysan, l'avocat de Lise Han. Mais ce dernier rappelle que "ça n'empêchera pas le juge de le mettre en examen et la confrontation que je réclame [avec Lise Han] d'être ordonnée."

Acte 4 : Jean Germain est mis en examen

Le vœu de l'avocat de Lise Han est finalement exaucé. "M. Jean Germain, sénateur-maire de Tours, a été entendu mercredi 30 octobre par les trois juges d'instruction chargés de l'affaire dite des "mariages chinois" comme il le demandait depuis plusieurs mois", a annoncé Me Dominique Tricaud,  l'avocat de Jean Germain, dans un communiqué relayé par la municipalité. "Les juges ont estimé qu'à ce stade de l'information, il pouvait exister des charges leur permettant de soupçonner Jean Germain d'avoir été informé des faits de prise illégale d'intérêt commis par Madame Lise Han et l'ont, en conséquence, mis en examen pour complicité passive."

L'avocat tient également à préciser qu'"aucun enrichissement d'aucune sorte n'a été relevé à l'encontre de Jean Germain". Ce n'est pas la fortune du sénateur-maire qui risque de l'inquièter durant les prochaines semaines. A six mois des municipales, cette affaire pourrait en effet modifier la donne à Tours, où les opposants tirent à boulet rouge sur le maire marieur de chinois.

francetvinfo.fr/societe/justice/

La_Justice_La_Presse_La_Politique

 

Le modèle français carbure

Quant à la perception du degré de corruption des institutions, le « modèle français » est assez éloquent. Pour les 1009 personnes interrogées par BVA, au moyen d’un score compris entre 1 (pas corrompu) et 5 (pourri jusqu’à la moelle) nos concitoyens voient les choses de manière assez radicale : 

en tête d’affiche, viennent de manière inquiétante les partis politiques (4,0) suivi du secteur privé des affaires (3,7) des médias (3,6) des parlementaires (3,5) des fonctionnaires généraux (3,4) des policiers (3,3) des magistrats (3,0) des institutions religieuses et des organisations non gouvernementales (2,8) ; ferment la marche les militaires (2,5) considérés comme légèrement plus corrompus dans l’ensemble, que les fonctionnaires de l’éducation nationale (2,3) qui sont les seuls à être du bon côté de la médiane.

C’est à ce genre de détail qu’on comprend la provocation grossière et irresponsable à laquelle se sont livrés les fondateurs d’un site d’information en ligne en le baptisant Bakchich

corruption

Isabelle Balkany piégée par la police.

Isabelle Balkany a paniqué comme une débutante, en mars, en apprenant que la police s'apprêtait à débarquer dans son hôtel de ville pour enquêter sur un emploi fictif

Première adjointe de son mari à la mairie de Levallois, Isabelle Balkany est aussi la reine des gaffeuses.

Isabelle Balkany piégée par la police

Isabelle Balkany a paniqué comme une débutante, en mars, en apprenant que la police s’apprêtait à débarquer dans son hôtel de ville pour enquêter sur un emploi fictif dont aurait bénéficié « le Mage » Jean Testanière ( l’une des vedettes du cercle de jeu Wagram). Séance tenante, l’élue a téléphoné à l’une de ses collaboratrices de la mairie pour lui demander de faire « disparaître » un ordinateur avant que les poulets ne viennent picorer dans les placards municipaux.

Sitôt dit, sitôt fait. Mais Isabelle Balkany ne se doutait pas qu’elle avait été placée sur écoute par la brigade financière, qui n’a pas perdu une miette de la conversation. Les policiers se sont alors empressés de prendre entre quatre yeux l’interlocutrice d’ Isabelle Balkany, qui n’a pas tardé à craquer. Et à leur avouer que l’ordinateur compromettant avait été planqué à la va-vite dans le coffre d’une voiture, où les enquêteurs l’ont retrouvé.

Furieuse, Isabelle Balkany a essayé de convaincre les policiers que l’appareil ne contenait que des informations sur sa vie privée qui ne concernaient en rien leur enquête. Mais – allez savoir pourquoi – les policiers n’ont pas avalé ses salades et ont demandé à un expert d’analyser le disque dur. Aujourd’hui, ce petit travail est presque terminé, et les résultats devraient être communiqués prochainement au procureur de Paris et au juge Serge Tournaire, chargé du dossier.

Ces personnages sans scrupules n’ont aucun respect pour la vie privée…

Article extrait du Canard enchaîné du  30/10/13

Publié par Rédaction le 30/10/13

Il faut ouvrir les yeux aux citoyens français, depuis + de 30 ans les élus, la presse n'ont pas donné le goût de l'absolu aux français mais Les politiques n'ont eu de cesse d'imposer une médiocrité tranquille aux français. La France est devenue médiocrate, la démocratie, est devenue la dictature de la loi et la La justice, est devenue la dictature des magistrats.La France est devenue un pays mafieux et corrompu , son administration fonctionne comme la Mafia. Beaucoup de citoyens, politiques et journalistes naissent aveugles, et ils ne s'en aperçoivent que le jour ou une bonne vérité leur crève les yeux. La démocratie, médiocratie, française a atteint ses limites, il faut impérativement apporter les changements nécessaires. Tout cela nuit au développement économique. La démocratie qui reposait sur le contrôle, s’est endormie sur la complaisance. 

-Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants ; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force ; et pour faire cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste. 

Blaise PASCAL (Pensées)