Un « geste inamical »

Dans le langage feutré des diplomates, on qualifie ce genre d’affront de « geste inamical ». En refusant le survol du territoire français à l’avion du président bolivien Evo Morales, M. François Hollande a manqué au plus élémentaire respect dû à un chef d’État étranger démocratiquement élu. Ce réflexe, bêtement policier, met d’autant plus mal à l’aise qu’on n’imagine pas un seul instant qu’il se serait manifesté envers le représentant d’un pays membre du Conseil de sécurité des Nations unies (ou de tout autre puissance mondiale).

243 copie

 

georgesdessins.canalblog

Le choix du président français est en outre particulièrement mal venu au moment où celui-ci prétend hausser le ton face aux États-Unis – ces derniers se permettant d’espionner leurs alliés comme de vulgaires contrebandiers. En effet, si l’avion de M. Morales a été retenu sur le Vieux Continent, c’est parce qu’on suspectait d’y découvrir l’agent Snowden qui a révélé les écoutes illégales de Washington dans les bureaux de l’Union européenne et qui cherche un pays pouvant le préserver des foudres de M. Barack Obama.

Mais Paris préfère sans doute offenser la Bolivie plutôt que de donner un coup de pouce à celui qui mis au grand jour la duplicité des États-Unis envers ceux qu’ils affectent de qualifier d’alliés et d’amis...

pouruneconstituante.fr par  Anne-Cécile Robert

 

Et le Snowden français il est où?

Etre faible devant les puissants et impitoyables avec les faibles, voilà  désormais la politique de notre pays. Et comme de toute façon nos élus n'ont pas  la conscience tranquille, l'idée que des Snowden puissent fleurir un peu partout en France doit les terroriser. Le Monde vient de révéler que nous imitions la très liberticide USA. Les élites de ce pays sont sur une pente dangereuse, qui  les coupe chaque jour un peu plus de la population.

Read more at atlantico.fr

20130703132259
 
Dessin : delucqessin

...Défendre le faible - Snowden - contre l’Empire est une question pas seulement morale ou de dignité, mais c’est une question qui implique que le rôle fondamental d’une société est de toujours prendre fait et cause pour celui qui prend ou risque de prendre les coups.

La justice, la Céleste devrait agir toujours de la sorte, mais là, c’est même pas qualifiable devant tant d’abjection.

Car Snowden avec son courage, ne risque que la peine de mort si son pays le chope.

La liste des pays minables va être longue ; et collabo on l’a ét en 40 et je vois qu’une partie de nos dirigeants n’ont retenu aucune leçon. Qu’attend un Montebourg pour démissionner !!!

Les peuples doivent se soulever face à ce système dictatorial made in Hamburger, il n’y a aucune autre alternative que de les éliminer et par la violence si nécessaire....

LA_FRA_1

Dessin : biassu.blogspot

...Ce qu’ont fait la France, l’Espagne et l’Italie à l’encontre du président bolivien est tout simplement honteux. Et doublement : ils bossent pour les USA sans qu’on ne leur demande et ils envisagent d’intercepter celui qui les a alertés sur l’espionnage US !

Plus lâche et plus lécheur, impossible à trouver.

De plus, on mesure la stupidité et la veulerie européenne quand on entend nos politiques dire : « Nous avons demandé des explications au gouvernement des États-Unis et ils vont vérifier la véracité des infos avant de nous répondre ».

Il vaut mieux être sourd que d’entendre une déclaration aussi minable.

Comment un État qui vous espionne ose-t-il répondre qu’il va vérifier s’il vous espionne ou pas ? et comment peut-on accepter une telle réponse ?

Tout simplement parce qu’on est maso et pleutre sans limite...

 

Certains demandent que La France accorde l’asile à Snowden, quelle erreur pour lui ! Il serait automatiquement mis entre les mains de l’oncle Sam. Cette épisode Morales le démontre parfaitement.

0407_BolivieDiplo

...La France qui interdit son espace aérien à un chef d’Etat, Evo Morales, n’est pas la France éternelle que nous aimons et que nous défendons. Sa voix n’est pas celle de la France libre et indépendante, mais la voix d’une caste UMP et PS qui depuis des années n’est pas capable de vivre sans se donner un maître : Berlin le matin, Bruxelles le midi, Washington le soir. »...

88068106_o

...Snowden devrait être accueilli avec les honneurs par n’importe quel pays se réclamant de la démocratie. Au lieu de quoi, sous la pression des Etats-Unis, « il doit être exécuté parce qu’il a dit la vérité », comme le chantait naguère Guy Béart. Et Hollande, dont on imaginait pas une telle médiocrité, se fait le complice de cette mascarade pitoyable.

....excuses Fabiusiennes : le refus se mue en »retard d’autorisation...« 

C’est à cela que l’on reconnait un gouvernement qui s’est pitoyablement couché devant les Etats-Unis.....