La ministre ne paye pas l'addition, un restaurateur porte plainte

Un restaurant de Marseille accuse Marie-Arlette Carlotti de ne pas avoir payé un dîner pour 32 convives. Une addition à 1120 euros.

C'est une information qui fait tache. Un restaurateur marseillais a porté plainte contre la ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti, l'accusant d'avoir organisé un dîner dans son établissement sans régler l'addition. Selon Le Point.fr, mardi 11 juin, celle qui est aussi candidate à la mairie de Marseille a en effet organisé un dîner-débat le 4 mai au Don Corleone,"un restaurant chic de la cité phocéenne".
Un dîner qui a tourné au vinaigre, puisque deux participants en sont venus aux mains avant le dessert, provoquant une bousculade et, accessoirement, l'exfiltration de la ministre par les policiers du service de protection des hautes personnalités (SPHP)."Le restaurateur s'est alors retrouvé avec sa note non payée", raconte le site internet de l'hebdomadaire.
La ministre discuterait le prix du repas
"La collaboratrice de Marie-Arlette Carlotti m'a rapidement rassuré et a laissé un message vocal pour dire que, malgré les incidents, la ministre réglerait la note", témoigne le patron du restaurant. Mais un mois plus tard, l'addition, qui s'élève à 1 120 euros, reste impayée. Toujours selon le restaurateur, les collaborateurs de la ministre auraient fait savoir que, faute de dessert, ils ne régleraient pas la totalité de la note. "Selon une source judiciaire marseillaise, la ministre discuterait du prix, ne souhaitant régler que 15 euros le repas au lieu des 35 réclamés par le restaurateur", précise Le Point.fr.
Evoquant "une escroquerie", Marie-Arlette Carlotti a fait savoir qu'elle portait plainte pour dénonciation calomnieuse. Sur son blog, la ministre affirme qu'elle n'était pas "la force invitante" du dîner, et qu'il est donc "normal que les personnes présentes règlent leur part".
292104_417932341551008_1829070840_n2