A MM. Fabius et Hollande : A peine 10% de la population syrienne soutient encore les rebelles selon les données en possession de l’OTAN !

1/ Peut-on aller contre la volonté d’un peuple ? Oui !

Nos journalistes qui depuis 2 ans n’ont de cesse de dénoncer les exactions innommables des forces contre-insurrectionnelles de Bachar El Assad (de fait, exactions rarement nommées ou recoupées avec précision ), devraient se pencher sur les faits qui suivent en possession de l’OTAN et révélés à la presse il y a 10 jours, qui confirment les informations de nombreux journaux officiels depuis le début de l’insurrection armée. Tous ces médias doivent être très « conspirationnistes », pour être à ce point ignorés des décideurs dans leurs actes (le mot "conspirationnisme" aux connotations si lourdes qu’elles en empêchent l’usage même, vient pourtant de rentrer au dictionnaire Petit Robert dans une piteuse définition réductrice qui jette un voile de doute justement sur… l’opinion publique… une conspiration de plus ?. ) : 

Extrait : “Les données, transmises à l’OTAN au cours des derniers mois, indiquent que 70% des syriens soutiennent le « régime » Assad. Un autre 20% est considéré comme neutre, et les 10% restants ont exprimé leur soutien aux rebelles. Les informateurs déclarent qu’aucun sondage officiel n’a été mené en Syrie. (…) Ils précisent que les données proviennent d’un éventail d’activistes et d’organisations indépendantes (Ndlr. donc sur place et de valeur au moins identique aux communiqués quotidiens de l’OSDH relayés chaque jour par tous les médias ! ) installées en Syrie, en particulier celles engagées dans le secours humanitaire.  »

Extrait : « Moi-même, et beaucoup d’autres résidents d’Alep, avons été les témoins directs de la façon dont les rebelles se comportent sur le terrain, et des crimes et pillages en tous genres qu’ils commettent en toute impunité. L’autre raison est qu’il y a des jihadistes étrangers aux idées extrémistes ici. (…) Il est peu probable que les rebelles parviennent à retourner en leur faveur toute la ville. Le régime maintient des forces importantes en ville, et bénéficie d’un soutien significatif dans la population. (…) Les difficultés économiques et les conditions de vie insoutenables causées par l’assaut des rebelles contre la ville [en juillet dernier] n’ont fait que s’ajouter à leurs crimes et ont sérieusement affaibli le soutien dont ils bénéficiaient parmi les habitants ».

Extrait : (…) « La découverte essentielle fut que, tandis que la plupart des arabes en dehors de la Syrie pensent que la président devrait démissionner, les comportements dans le pays sont différent. Environ 55% des syriens veulent qu’Assad reste, à cause du risque de guerre civile – un spectre loin d’être imaginaire comme il l’est pour ceux qui vivent hors des frontières syriennes. (…) Homs et quelques autres villes syriennes sont en passe de ressembler à Beyrouth dans les années 80, ou Sarajevo dans les années 90, avec des combats entre milices qui font rage autour des lignes de tensions ethniques et sectaires. »

  • Sondage Quatar THE DOHA DEBATE-YouGov-Siraj (14 au 19 décembre 2011, 1000+ personnes) 55% des syriens soutiennent Assad (mais 91% des participants au « Doha Debate » voulaient son départ) 
 Mais ce n’est pas tout…suite

Auteur de l'article

bluerider sur Agoravox

 

Il propose d’armer les terroristes qui menacent la France !

Il appelle à "lever l’embargo sur les armes aux rebelles" (France Infos – 14/03/2013), Or les rebelles Syriens ont clairement menacé la France (source).

NB, Pour rappel : Le fait de soutenir un groupe terroriste qui menace la France est une violation du code pénal (421-2-1 ; 421-2-2). (fallait-il le rappeler ?)

Syrie : Une Guerre Pour Sortir L'UE/La France De La Crise Economique

Récemment s'est tenu au Liban un séminaire sur la reconstruction de la Syrie. Poussant à encore plus de destruction des pays comme la France, l'Italie, l'Espagne y ont participé pour positionner leurs entreprises dans cette future reconstruction chiffrée entre 65 et 100 milliards de Dollars si la guerre se termine en 2015. Les vautours de l'Elysée et du Quai d'Orsay  - Fabius le millionnaire et sa "diplomatie économique "- se frottent les mains : la politique du "chaos  constructif" américano sioniste =guerre de destruction massive, est trés lucrative.  

Syrie : Une Guerre Pour Sortir L'UE/La France De La Crise Economique


Suite : ici sur le site planetenonviolence

 

992833_354939434609542_793459108_n

 A écouter absolument, sur les guerres coloniales, nous n'avons rien à faire dans ces guerres...


Le drame français: C'est aujourd'hui un pays... par R-sistons