493232 

Le Sénat – Enquête sur les super-privilégiés de la République

Quelques chiffres en résumé :

1 – Sur les fonctionnaires travaillant au sénat:

  • Nombre de fonctionnaires : 1200,
  • Salaires :  entre 2300 et 20 000 € par mois,
  • Durée du travail : 32 H par semaine,
  • Durée des vacances : presque 4 mois,
  • Prime de nuit systématique (même pour les jardiniers),

2 – Sur les sénateurs

  • Salaire mensuel net : 11 540 €,
  • Partie fiscalisable :  seulement la moitié,
  • Voyages via RATP, SNCF et Air France gratuits,
  • Prime « informatique » de 1 000 € par mois,
  • Taux d’emprunt préférentiels,
  • Assiduité des 343 sénateurs:
    • Considérés comme assidus : 90,
    • A temps partiel : 120,
    • Pratiquement toujours absents : 133.
  • La Cour des Comptes n’a pas droit de regard sur le fonctionnement du Sénat au nom de la séparation des pouvoirs. Pourtant le budget annuel du sénat atteint 300 millions d’euros !
  • Retraite :
    • Un mandat de 6 ans donne droit à une retraite de 1 869 € par mois à comparer avec un salarié du privé qui aura cotisé 40 ans et qui ne touchera que 1 500 € par mois,
    • Un mandat de 15 ans donne droit à une retraite de 4 000 €,
    • La moitié des sénateurs sont fonctionnaires et cumuleront donc leur retraite avec celle des fonctionnaires,
    • Taux de reversion des pensions :
      • Dans le privé : 54 %,
      • Dans la fonction publique : entre 50 et 60 %,
      • Pour les sénateurs : 66 %.

Un sénateur qui aurait eu un mandat de 25 ans et profité de sa retraite pendant 15 ans aurait touché plus de 4,5 millions d’euros soit …

… 333 années du salaire d’un Smicard !!!

Tout cela est consternant et révoltant ! Qui aura le courage de remettre à plat tous ces privilèges ?

A quoi a servi la fameuse nuit du 4 août 1789 qui est censé avoir mis fin aux privilèges des nobles de l’Ancien Régime. On voit que la République a progressivement reconstitué une caste de privilégiés.

Et comme ce sont les députés et les sénateurs qui votent les lois, on comprend pourquoi cela n’est pas près de changer …

VGE nous a déjà coûté 42 millions depuis son départ ! (par Marie Delarue)

http://s.tf1.fr/mmdia/i/25/6/vge-valery-giscard-d-estaing-2664256_1861.jpg?v=2

Le secret de polichinelle étant depuis longtemps levé, ce n’est pas trahir la mémoire de feu Mitterrand que d’affirmer qu’il nous couillonna tous d’entrée : le président élu le 10 mai 1981 était déjà malade de son crabe et nullement assuré de finir son mandat. Aussi n’est-on pas franchement étonné de découvrir qu’au bout de trois ans de règne et autant de dévaluations, voyant s’approcher une inévitable cohabitation, le rusé renard fit le nécessaire pour mettre, sinon lui, du moins ses ayants droit à l’abri. Il décida donc de doter royalement les présidents de la République sortants.    

http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/03/fabius_6.jpeg

C'est ainsi que, le 8 janvier 1985, le Premier ministre Laurent Fabius envoyait une charmante lettre à Valéry Giscard d’Estaing, celui qui avait quitté l’Élysée à pied, sous les huées, par la rue du Faubourg-Saint-Honoré. En guise d’excuses et de compensation, sans doute, pour l’absence totale de savoir-vivre de cette nouvelle gauche qui mangeait désormais le caviar à pleines mains, en guise aussi d’assurance pour un avenir qu’il savait compromis, le président Mitterrand offrait aux membres de sa confrérie un parachute en platine.  

    Voici ce que disait la lettre : « Le président de la République a estimé nécessaire de définir (…) un certain nombre de règles fixant de manière permanente le statut dans la Nation des anciens présidents de la République et des conjoints des présidents de la République décédés, en ce qui concerne tant leur situation personnelle que les conditions de leur participation à la vie publique. »

Suivent les mesures en question.       

    Tout d’abord, « il leur est attribué par l’État un appartement de fonction meublé et équipé, dont la maintenance et les charges, y compris le téléphone, sont assurés par l’État ». Et pour éviter les soucis de femme de ménage ou de jardinier, « deux personnes prises en charge par l’État sont affectées au service de leur appartement de fonction ». S’ajoutent à cela, chose connue, deux flics au moins pour monter la garde. Dispositions élargies si ce petit monde se sent menacé. Et, bien sûr, ces mêmes dispositions peuvent être prises pour les conjoints des présidents décédés. Et accessoirement les maîtresses, sans doute, Mazarine et sa maman ayant vécu vingt ans dans les appartements et sous la protection de la République.     

http://www.luxury-club.fr/images/location-de-voiture-avec-chauffeur.jpg

Pour leurs déplacements, on leur octroie évidemment une voiture de fonction à titre permanent avec deux chauffeurs, et leurs voyages ainsi que ceux de la famille sont intégralement pris en charge, en France comme à l’étranger, « sur l’ensemble des réseaux publics ferroviaires, aériens et maritimes, dans la meilleure classe ». Comme il serait dommage qu’ils cassent leur tirelire pour payer l’hôtel, c’est l’ambassade de France ou les services consulaires qui prennent en charge leur hébergement lorsqu’ils voyagent à l’étranger. Sur le territoire national, c’est monsieur le préfet qui prête sa chambre et sa cuisinière. Il va de soi que dans le cas où le président aurait rendu sa belle âme à Dieu, ces avantages peuvent être octroyés au conjoint survivant pour autant qu’il en fasse la demande. Il fallait bien protéger la si cocue Tatie Danielle…  

Enfin, pour que l’ex-président puisse gérer au mieux ses petites affaires, la République lui offre généreusement « sept collaborateurs permanents appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’État sur contrat » : un chef de cabinet, deux assistants pour leur secrétariat, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires pour les menus travaux. On paie aussi un secrétaire et une voiture avec chauffeur à maman, histoire de l’assister dans son shopping.    

http://photo.europe1.fr/infos/politique/21.01.chirac-sarkozy-dejeuner.930620-381441/6881571-1-fre-FR/21.01.Chirac-Sarkozy-dejeuner.930620_scalewidth_630.jpgO

On le  devine, tous ces avantages en nature perdurent et ont été appliqués à tous les anciens Présidents. Le député René Dosière, qui s’est taillé avec son livre L’argent de l’État une vraie réputation de malveillant, s’est penché sur les comptes. Il estime le coût annuel de ces avantages en nature à 1,5 million d’euros par tête. Soit, pour Valéry Giscard d’Estaing, un total de 42 millions d’euros depuis 1985. Jacques Chirac, toujours gracieusement logé quai Voltaire chez ses amis Hariri, nous a déjà coûté 9 millions d’euros.     

    Quant à Nicolas Sarkozy, il a en effet « tout loisir d’utiliser ses sept collaborateurs et son bureau financés par la République pour lui organiser, pour son compte propre, des conférences internationales facturées 200.000 euros l’unité ».    

http://www.elbakin.net/plume/xmedia/fantasy/news/couronne.jpegIl paraît qu’on a fait la Révolution de 1789 pour en finir avec les privilèges de l’Ancien Régime. En principe. Certes, la monarchie coûtait cher au peuple, mais, au moins, quand on criait « Vive le roi ! », c’est que le précédent venait de dégager. Nous, nous entretenons actuellement quatre monarques dont l’espérance de vie, compte tenu des progrès de la médecine, va pour les plus âgés de 10 ou 15 ans à une bonne trentaine d’années pour les deux plus jeunes. Tous cumulards en retraites diverses : retraite de Président, de ministre, de député, de maire, de sénateur, de haut fonctionnaire, etc.       

    Hollande et ses pseudo-rêves d’impécunieux est-il prêt à mettre un terme à cela ? Ou bien va-t-il continuer à nous traire jusqu’à nous assécher tous par l’impôt pour continuer de financer cette caste d’encroûtés à laquelle il appartient ?     

Source

Et ça continue encore et toujours !!! y en a marre ! c'est pire que ce qu'on a pu connaître, et pourtant, on pensait avoir atteint les sommets, eh bien  NON  ! ! ! !

 

Pas étonnant qu'on reporte l'application de la loi sur le cumul en fin de mandature  quand on lit ce qui suit !!!

Les socialistes ne savent que mettre les mains dans nos poches !

 

Et le premier ministre qui tire à boulets rouges sur Gérard DEPARDIEU pour son exil fiscal

Comment font-ils pour se regarder dans la glace en se rasant le matin???

Dormez en paix … vos impôts font le reste !!!

 20130417133037

L'INCROYABLE RETRAITE PRÉFECTORALE DE BARTOLONE.

Le cumul de trop de BARTOLONE.

Par la grâce du Président, monsieur Claude BARTOLONE est un homme heureux. (Né le 29 juillet 1951 à Tunis sous le Protectorat français de Tunisie.) (sources vérifiées !  http://www.monsieur-biographie.com/celebrite/biographie/claude_bartolone-14522.php)

Par décret, le président de la République, son ami François Hollande, l'a réintégré dans le corps préfectoral -- où il ne figurait plus depuis 25 ans. Un mois plus tard, il pouvait en conséquence prendre sa retraite de préfet honoraire hors cadre et hors classe.

Ces infos sont exactes et vérifiées! cliquer, ci-joint, sur le site officiel gouvernemental:

Résumons la situation financière du camarade socialiste :

- Depuis août 2012 : retraité du corps préfectoral.

- Depuis le 10 mars 2008 : conseiller général du canton de Pantin  (source vérifiée ! :http://fr.wikipedia.org/wiki/Canton_de_Pantin-Est)

- Depuis le 20 mars 2008 : président du conseil général de la Seine-Saint-Denis.  (source vérifiée ! : http://www.seine-saint-denis.fr/Claude-BARTOLONE.html) - Depuis le 17 juin 2012 : député de la neuvième circonscription de la Seine-Saint-Denis  (source vérifiée ! (il est député depuis 1981)

  :http://petitsmatinsetgrandsoir.wordpress.com/2012/06/26/bartolone-haut-perche-un-jour-rentier-de-la-politique-toujours/)  - Depuis le 26 juin 2012 : président de l'Assemblée nationale.  (source vérifiée ! : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2011-2012/20120148.asp). Même en appliquant les plafonds de cumul, on arrive tout de même à plus de trente mille euros par mois, cela peut aller !  + Incroyable logement de fonction en qualité de président de l'Assemblée Nationale  + le « petit » logement de fonction en qualité de président du Conseil Général du 93 Avec la gauche, la magouille institutionnelle d’État est possible ! Et c'est lui qui est supposé présider le débat sur le non cumul des mandats !!! On croit rêver Ses élus, donneurs de leçons et qui veulent amputer encore plus les maigres retraites durement acquises qui montrent l'exemple à suivre en temps de crise aux français : et sans état d'âme.

 cahutzactv_1

Ils sont socialistes et représentent la classe ouvrière, parait-il ???? Ils n'aiment pas les riches, et vont finir par se détester....

Pour votre parfaite information, dans le but "d'améliorer" l'homme et l'humanité et les pratiques institutionnelles de la République.

Voila de quoi la France crève. Cela ne sert à rien de faire des réformes tant que l'on ne réformera pas les pratiques de ces politiques qui arrivent à faire une vie et une fortune sur les dos des contribuables en nous faisant croire qu’ils s’inquiètent pour nous.

Je joins également cette belle tirade, de notre Gégé qui complète bien le propos ci dessus surtout quand on sait que le Sieur rédacteur est à la tête lui, d'une dizaine d'entreprises

faisant vivre quelques 200 personnes !

 filj1184

“Quand on vit de la naissance à la mort avec de l'argent public, comme MM. Hollande, Ayrault, Sapin et quelques millions d'autres, que l'on ne paie pas ou peu de cotisations sociales, qu'on bénéficie d'un système de retraite réservé à sa seule catégorie, d'un système de placement financier défiscalisé, et qu'on n'a jamais investi un euro dans une entreprise mais tout placé dans des résidences secondaires, on doit à minima avoir l'honnêteté de ne jamais prononcer le mot Egalité, ni d'exiger des autres, fussent-ils devenus riches, plus de solidarité qu'on ne s'en impose à soi-même”

 patrimoines_8_Fabius_Delaunay_AyraultSapinTouraine_Lurel_Fourneyron_Pau_Langevin

Vous avez vu les soldes bancaires des ministres? Ils gagnent tous des sommes colossales, la plupart ont même deux gros revenus, mais leurs soldes bancaires sont presque tous à zéro... C'est à n'y rien comprendre.

Ou bien ils sont tous pauvres et ont des problèmes de fin de mois, ou alors ils achètent tous de l'or dès qu'ils touchent leur paye...