3000 ouvriers « low cost » sont attendus sur le chantier pharaonique d’ITER qui vont être traités comme des esclaves d’un autre âge.

72158_632664280082941_1958655564_n4

3000 ouvriers « low cost » sont attendus sur le chantier pharaonique d’ITER qui vont être traités comme des esclaves d’un autre âge.

Que devient le Code du Travail ?

Que peut faire l'Inspection du Travail ?

Que font les Elus de la Nation ?

Que signifie encore la Nation ? la République ?

Personne ne pourra dire : "Je ne savais pas !"

Courrier à Messieurs :
- Gilbert SAUVAN, Député PS 1ère circonscription des Alpes de Haute-Provence
- Christophe CASTANER, Député PS 2ème circonscription des Alpes de Haute-Provence
- Claude DOMEIZEL, Sénateur des Alpes de Haute-Provence.
 
Monsieur,
Je vous fais part avec stupeur de faits rapportés par un média en ligne.
Si les informations divulguées par MEDIAPART sont exactes, environ 3000 ouvriers « low cost » sont attendus sur le chantier pharaonique d’ITER qui vont être traités comme des esclaves d’un autre âge.

Je vous communique ci-dessous le lien vers le site :
 
Tout citoyen, tout démocrate ne pourrait supporter qu’à ses portes se développe un tiers monde, qui plus est, générateur de tension inter ethnique.
Serons nous gagnés par le déshonneur qui est, pour un être humain, de voir son semblable, son frère réduit à un tel état et ne pas lui tendre la main ?
Allons nous vivre dans cette abjection quotidienne d’un système qui nous rend tous mauvais ?
Je vous demande, en qualité d’Elu de la République qui a versé des fonds publics pour cette belle aventure humaine que constitue ITER, de tout mettre en œuvre pour avoir des éclaircissements sur les faits rapportés afin d’agir pour les faire cesser.
Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de mes respectueuses salutations.
Claude TESTANIERE
Humour_Pole_emploi