Sarko au service de Goldman Sachs...      

 Attention, big danger. Sarko agit en souterrain. Actuellement au service de Goldman Sachs, il prépare sans aucun doute le terrain pour 2017. Alors certes, avec Hollande, on n'est pas sorti de l'auberge ! Comme tout gouvernement socialiste qui se respecte, il joue à l'anguille, cherchant surtout à contenter ceux qui ont voté pour lui en leur accordant quelques peccadilles. Les membres du gouvernement et leurs amis s'en mettent plein les fouilles, s'accordent des boulots de rêves, multiplient les privilèges. Les promesses de Hollande ne sont plus qu'un vague souvenir.

Retour-nicolas-sarkozy-2017

A part l'inutile et traumatisante loi sur le "mariage pour tous", qui ne coûte rien au gouvernement si ce n'est une belle partie d'hypocrisie, tout le reste est passé à la trappe. Mieux, le programme de Sarko est repris et amélioré ! Allongement du temps de travail, retraite à 62 ans, réforme du droit du travail concernant les licenciements, hausse de la TVA, limitation de la liberté    d'expression sur le Net. Tout ce que Sarko n'a pas osé faire, Hollande l'a fait, tout en jouant à l'anguille bien sûr... Rien de nouveau sous l'horizon.

François Hollande Humour

Puisque la France est désormais coupée en deux, grâce à De Gaulle, il n'y aura toujours que gauche et droite au gouvernement. Les français ont l'air de s'en contenter. Les jeunes sont en général plus cons que jamais ils ne l'ont été. Quand aux vieux, assis sur leur matelas de pognon, ils n'osent plus le quitter, de crainte d'attraper des hémorroïdes. La France n'a jamais été aussi inculte. Les gens en général se cachent derrière leurs bras qui traînent par terre à force d'être désabusés. Ils baillent aux corneilles et tapissent leurs nuits de rêves de rencontre sur Internet. Ca bouffe du surgelés dans son deux pièces devant la télévision en se croyant libre ! Libre ! Vive la liberté ! Vive le bonheur qu'on trouve dans les yaourts et chez Mc DO !   

    catoune

POLITIQUE - Sarkozy ne se rase plus, mais y pense toujours

Dans son dernier numéro, "Valeurs actuelles" raconte à quel point l'ex-chef de l'État cultive son réseau pour mieux préparer son retour. Extraits. 

Nicolas Sarkozy donnant une conférence à Doha, le 11 décembre 2012.

Nicolas Sarkozy donnant une conférence à Doha, le 11 décembre 2012. © KARIM JAAFAR    / AFP       

En huit pages d'un dossier intitulé "Dans la tête de Nicolas Sarkozy", Valeurs actuelles, un hebdomadaire classé à droite, offre à l'ancien président de la République une tribune idéale pour continuer d'exister publiquement. À l'intérieur de l'hebdomadaire -en kiosque le 7 mars-, pas d'interview à proprement parler, mais de nombreux propos que Nicolas Sarkozy échange avec ses "visiteurs" réguliers. C'est la première fois depuis le 6 mai que le probable candidat de 2017 se livre autant. Il semble toujours aussi déterminé à remonter la pente.

 Son agenda   

À part les quelques semaines de repos qu'il s'est accordées après la campagne de l'année dernière, Nicolas Sarkozy veut renvoyer l'image d'un homme qui mène sa nouvelle vie à un rythme d'enfer. Retraité, lui ? Pas le temps ! Entre deux conférences, l'une à Abou Dhabi, l'autre à New York auprès de clients de la puissante banque Goldman Sachs, il reçoit, consulte, analyse : "Une chose est certaine : le chemin de ce retour (NDLR : à la présidence) ne passe pas par la politique. La politique, c'est fini. En revanche, il passe par une crédibilité internationale incontestée. Il est donc très important que je continue à voyager. Il passe aussi par une crédibilité économique), car les Français ont soif de cela", rapporte le journal.                   

SUITE ICI