552653_380739141948303_311491168873101_1235782_1176892372_n6

Encore et toujours, rappelons aux crétins ou aux démagogues qui hurlent à l’islamophobie dès qu’on rappelle ces réalités quelque peu dérangeantes, que l’objectif premier des islamistes radicaux, salafistes et autres fous d’Allah, est d’abord de prendre en otage la population musulmane, qui, comme tous les hommes, les femmes et les enfants du monde, a envie de vivre avant de mourir, de connaître le bonheur plutôt que son contraire et de respirer dans l’euphorie plutôt que dans l’esclavage. Depuis des dizaines d’années, ceux qui ont suivi la naissance de ces mouvements qu’un Manuel Valls a eu raison de traiter de « fascistes » — au grand dam des bonnes consciences de la gauche molle — savent très bien que l’objectif de toutes les franchises d’Al Qaïda et de ses centaines de labels et de millésimes est de réinstaurer le Califat aboli aux lendemains de la Première Guerre mondiale par ce traître de Mustapha Kemal Atatürk et d’établir la charia sur toute la Oumma islamique, à l’intérieur de laquelle ne devrait exister nulle frontière et aucun autre pouvoir que celui édicté au VIIe siècle.

noma_bar_burqa_iran20

Dur réveil. On pouvait croire, après les aventures du nazisme, du fascisme et du bolchevisme de Staline à Pol Pot, que le temps des assassins était terminé. Fin de l’Histoire, disaient certains. À nouveau, une idéologie totalitaire, forte, financée et organisée, montre qu’elle ne reculera devant rien pour essayer d’établir et d’agrandir ses territoires. Encore une fois, cela ne concerne pas que l’Occident, mais le monde entier, musulmans en première ligne, croyants, agnostiques, athées et tous ceux pour qui la pulsion de vie devra toujours l’emporter sur l’instinct de mort. Au-delà des otages qu’il convient bien sûr de libérer, l’enjeu est désormais visible, clair, descriptible pour tous ceux qui ont encore la plus élémentaire dignité de ne pas se boucher les yeux et les oreilles. À Paris comme à Gao. À Londres comme à Kaboul. À Marseille comme à Quetta.

André
Bercoff
539738_481077998618442_1275284133_n