ATHENES


Asclepios était un médecin grec absolument remarquable: il guérissait tout le monde et connaissait chaque vertu des plantes. Vous voyez encore son symbole, le serpent, sur toutes les pharmacies du monde occidental. Il était si doué qu'il avait fini même par (moyennant finances) ressusciter certains morts à la demande des familles. Fou de rage qu'il se mette ainsi en travers de ses plans divins, la mort d'un homme est fixée par Zeus, celui-ci le tua. Mais aussitôt il eut la révolte des autres dieux et déesses sur les bras. Zeus consentit finalement à ressusciter Asclepios. Mais avec des nuances: il le transforma en... serpent.

Aujourd'hui à Athènes, les Grecs qui n'ont plus de travail (et donc plus de sécu) ne peuvent plus se soigner, sauf en priant Asclepios ou en visitant les quelques médecins travaillant gratuitement un jour semaine dans les hôpitaux. La sécurité sociale grecque existe bien, mais elle ne rembourse que 10% coûts, autant dire pas grand chose. Un cancéreux grec n'a donc plus qu'un seul rémède, la prière à Asclepios. Constat: aujourd'hui, seuls les riches peuvent se soigner, exactement comme aux... Etats-Unis. Ce qui vous donne des dizaines de milliers de Grecs laissés littéralement à l'agonie sans même mentionner les hôpitaux qui n'ont plus de sédatifs à leur donner. Et le PS et l'UMP nous parlent de "solidarité avec les Grecs", ha ha ha.... Vous le constatez avec cette page, la seule solidarité qui existe dans l'Union Européenne est celle entre financiers pour sauver leus emprunts et leurs banques.

Hygie_Asclepios

Hygie et son père Asclépios.
Marbre antique. Musée du vatican, Rome.

Allez, disons le autrement: il existe aujourd'hui une vraie crise sanitaire en Grèce. Certaines maladies qu'on pensait disparues tout comme le sida ont ressurgi. En 2008 le sida progressait de 6 à 8 cas par an à Athènes, fin 2012 ils en sont "à plus de 487" (à octobre 2012 seulement)! C'est cela le résultat du mega-plan d'austérité instauré par Berlin, le FMI et la BCE.

Du coup, tout Grec craint aujourd'hui de tomber malade car malheur à celui qui sort du système. Chose dont la Troïka se moque totalement. Elle veut juste rembourser ses banques et se goinfrer sur les Bons du trésor. Que les Grecs meurent la bouche ouverte, ça c'est le dernier de ses soucis. Seul le Parti Communiste proteste régulièrement, rappelant que les hôpitaux appartiennent au peuple et que celui-ci a le droit aux soins.

 Debat_Pnyx_png_442d4

PS: Les retraités grecs ne sont non seulement plus soignés, mais ils sont aussi volés de leurs économies. Les 300.000 et quelques Grecs qui avaient commis l'erreur d'investir leurs maigres économies dans des bons du trésor de la Banque de Grèce ont appris à leurs dépens qu'ils ne toucheront rien avant... 2042!!! C'est un peu comme si votre arrière-aïeul, déjà à la retraite en 1912 (!) apprenait que ses placements-retraite ne lui seront payés qu'en... 1942!!! Total délire. Autrement dit "jamais". Ou: "comment un gouvernement vole ses retraités et ses épargants".

Image