ATT77777777

Depuis hier je suis grand-mère d'une petite Vénitia, tout le monde n'a pas la même chance :

"MORT D'UN BEBE POUR CAUSE DE LIBERALSIME EFFRENE: L'UMP ET LE PS PARTAGENT LA RESPONSABILITE"

Ah oui, mais nous sommes rassurés, Hollande a demandé un rapport à sa copine Marisol! Encore une façon de prendre les Français pour des crétins. Presque tout ce que le Peuple Français a construit au cours de ces 50 dernières années pour le bien commun a été fermé, soldé et vendu pour économiser afin de payer les banques libérés par Giscard avec sa loi du 3 janvier. La jeune femme qui a vécu ce drame parce qu'aucune maternité plus proche ne pouvait la prendre a payé avec la vie de son bébé la politique mise en place par Sarkozy et validée par le Parti Socialiste qui n'a pas levé un doigt pour disputer la fermeture des maternités. Nicolas Dupont-Aignan a fait un communiqué ce dimanche sur le sujet et je vous livre ici ses lignes les plus percutantes, surtout quand il lie les maternités aux banques:

 "Comme responsable politique, je dis haut et fort que l'État a failli dans sa mission de service public ... Nos territoires ruraux sont victimes d'un abandon criminel de la part des pouvoirs publics depuis 10 ans. Ainsi entre 2001 et 2010 un cinquième des maternités ont fermé en France alors que notre pays a la chance de connaître un taux de natalité élevé.

Depuis le traité de Barcelone en 2002 libéralisant les services publics, les gouvernements successifs ont fait un choix: le sacrifice des territoires ruraux ... Mais le principal choix est celui à faire entre les marchés financiers et les Français.

Aujourd'hui nous donnons plus de 50 milliards d'euros d'intérêt aux banques. 50 milliards d'euros, cela équivaut à la construction d'environ 100 hôpitaux. Pourtant nous continuons à emprunter sur des marchés financiers pour de l'argent qui appartient à tous les Français. En réalité François Hollande, comme Nicolas Sarkozy, a fait le choix des banques plutôt que celui du peuple.

(...) Le gouvernement doit faire un choix: préfère-t-il donner 50 milliards de nos impôts à des banques ou préfère-t-il s'assurer que chaque Français habite assez proche d'une maternité?". www.jovanovic.com

slogan_des_indignc3a9s_les_banques_et_largent

ET TESSON DECOUPE TOUJOURS HOLLANDE EN PIECES...
J'ai lu un commentaire de Mr Zammit sur mon Facebook que j'ai trouvé très pertinent pour résumer Philippe Tesson. Ludovic écrit: "La France est en train de devenir une "Ineptocracie", telle que définie par une scientifique anglaise. L'Ineptocracie est un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont les élus. Ce qui semble être le cas dans beaucoup de domaines me semble t-il, c'est-à-dire placer des idiots à des postes de responsabilités qui appliquent bêtement et sans réfexion les choses qu'on leur demande de faire et ce au profit d'un groupe d'autorités". L'Ineptocratie est en effet de rigueur aujourd'hui, prenez par exemple la Fleur, la Marisol ou le Vincent. Et là, Tesson tape dans le coeur du sujet avec "Hollande, l'amateurisme à la tête de l'État" ou encore: " La gauche en folie: le spectacle que donne le gouvernement depuis sa mise en place, et particulièrement depuis quelques semaines, est d'une affligeante cocasserie"

Mais cet éditorial dans lequel il associe le gouvernement actuel aux Bidasses en Folie des Charlots, là, j'avoue qu'il fallait oser... Bref des clowns, et Dieu seul sait si en 60 années de presse, Tesson en a vu passer des gouvernements divers et variés.

Quant au Financial Times ici, il a simplement constaté que l'entente franco-allemande, ie, le couple Merkel-Hollande a explosé en plein vol... Snif...

www.jovanovic.com

dessin_cartoon_immobilier_8