La vie de nabab de Bernard Tapie, la suite : les contribuables sont ainsi informés des dernières emplettes réalisées par l’intéressé

Depuis que son ami Nicolas Sarkozy a pesé sur le cours de la justice dans l’affaire Adidas-Crédit lyonnais et lui a permis de mettre la main sur 403 millions d’euros, dont 304 millions, prélevés sur les deniers publics, sont tombés, en net, dans sa poche, Bernard Tapie vit dans l’opulence.
Une vie de nabab ! Les contribuables qui ont financé le cadeau seront ainsi heureux d’apprendre qu’après avoir acheté l’un des plus beaux yachts du monde pour 40 millions d’euros, puis s’être tourné vers l’une des plus belles villas de Saint-Tropez (47 millions d’euros), l’intéressé vient de faire l’acquisition d’un hôtel particulier à Neuilly-sur-Seine, dans l’un des lieux les plus chics et les plus chers de la ville.
Selon nos informations, cet hôtel particulier se situe rue du Bois-de-Boulogne, l’un des lieux les plus prisés de la ville qui a longtemps été administrée par Nicolas Sarkozy et où vivent quelques-unes des plus grandes fortunes françaises. Mediapart n’est toutefois pas parvenu à connaître le montant exact de la transaction, qui aurait été réalisée par l’agence spécialisée de Sotheby’s. Selon un spécialiste, qui connaît le dossier, le montant serait toutefois nettement inférieur aux 47 millions d’euros déboursés par Bernard Tapie à Saint-Tropez, car les prix de l’immobilier à Neuilly, pour être très élevés, n’atteignent pas ces sommets faramineux.
Interrogé par nos soins, Sotheby’s s’est refusé à tout commentaire. Mediapart n’est ainsi pas parvenu à savoir si l’hôtel particulier était celui que l’agence a proposé à la vente sur son site Internet (l’annonce est ici), dont sont extraites les deux captures d’écran ci-dessous.

Quoi qu’il en soit, cette acquisition somptuaire vient donc s’ajouter aux autres achats, à des prix faramineux, effectués par Bernard Tapie ces derniers mois.
Comme Mediapart l’a récemment révélé (lire La vie de nabab de Bernard Tapie), l’intéressé est ainsi actuellement en passe de faire l’acquisition d’une villa luxueuse à Saint-Tropez, pour le prix pharaonique de 47 millions d’euros.
À l’époque où nous avions découvert cette acquisition, Bernard Tapie nous avait confirmé cet achat et nous avait indiqué que son souhait était de céder son hôtel particulier de la rue des Saints-Pères à Paris pour vivre une partie de l’année dans le Midi. Il n’avait pas évoqué que son domicile principal serait… à Neuilly.
La villa que Bernard Tapie acquiert à Saint-Tropez, et qui se trouve sur les hauteurs du célèbre village provençal, appartient à Catherine Schneider, l’une des héritières de l’empire industriel Schneider. Elle est l’une des ex-épouses de Roger Vadim. Richissime, Catherine Schneider possède, avec son fils Plemiannikov Vania Vadim et sa sœur, d’impressionnantes superficies et maisons dans le village et dans ses environs. C’est donc l’une de ces maisons, sans doute l’une des plus belles du village, que Bernard Tapie acquerrait.

Quelques mois auparavant, Mediapart avait révélé que Bernard Tapie avait par ailleurs fait l’acquisition d’un yacht de plus de 70 mètres, dénommé le Reborn (lire Yacht de luxe, 800.000 €/sem., à louer, s’adress. A Bernard Tapie), figurant dans la liste des 100 plus beaux yachts du monde, pour le prix de 40 millions d’euros.
Ce bateau, Bernard Tapie le met en location, pour la somme de 800 000 euros par semaine. Mais il est convenu entre lui et la société à qui il a confié la gestion du navire qu’il peut lui-même en user, avec une décote de 20 %. Selon nos informations, Bernard Tapie se serait toutefois lassé de son joujou et envisagerait de le céder, pour en acquérir un autre de taille plus modeste – si l’on peut dire – ne dépassant pas… 50 mètres !
Voilà donc les contribuables informés des dernières emplettes réalisées par Bernard Tapie.
Lire aussi : La vie de nabab de Bernard Tapie
 Médiapart Par Laurent Mauduit

bernardtapie