Les Bohringer rois du piston pour Canal Plus : "normal" ? Ben voyons

LE PLUS. Lou Bohringer vient de remporter un concours qui va lui permettre de réaliser un court-métrage. Un heureux encouragement aux jeunes qui débutent dans le milieu ? Ça aurait pu l'être, si le jury n'était pas composé de... Richard Bohringer et Romane Bohringer. Ce népotisme n'a pas échappé aux internautes, ni à notre chroniqueuse Caroline Parlanti.

Richard et Romane Bohringer au 65e Festival de Cannes, le 27 mai 2012 (VENANCE/AFP).Richard et Romane Bohringer au 65e Festival de Cannes, le 27 mai 2012 (VENANCE/AFP).

Ah qu'il est beau le monde de la télévision et du cinéma. Ces comédiens qui sont si ouverts d'esprit, qui forment une grande famille. Au vrai sens du terme, en fait. Car il vient de se passer un truc énorme chez Canal Plus. Un truc qui montre bien que toi, petit intermittent du spectacle inconnu, sans connexion, tu n'auras jamais de César, ou juste, un rôle dans un film français. Déjà que le "Grand Journal", branché et ringard à la fois, avec ses rires enregistrés, ses invités tellement hype qu'ils n'en peuvent plus et ses chroniqueurs jetables, m'a agacée, Canal Plus a définitivement perdu une téléspectatrice.

Piston des familles

Je résume : en juin dernier, la chaîne cryptée proposait aux internautes un peu imaginatifs de participer à un concours visant à proposer un script de court-métrage joué par deux acteurs. Sept couples de comédiens seraient chargés d'en choisir un, leur préféré, qu'ils produiraient et dans lequel ils joueraient. Jusque-là, tout va bien.

Mais, à l'annonce des résultats, ça ne va plus, mais alors plus du tout. L'un des couples de comédiens, formé par Richard et sa fille Romane Bohringer a tout simplement choisi de voter pour "Putain de Lune" de Lou... Bohringer ! Haha, comme c'est marrant.

Le plus drôle, c'est que Canal Plus a sans doute fait une grosse boulette en l'annonçant sur sa page Facebook, en caractères majuscules, pour ne pas qu'on loupe une miette de ce piston des familles. "ROMANE et RICHARD BOHRINGER ont choisi PUTAIN DE LUNE de Lou Bohringer et sera produit par BIZIBI. Merci pour tous les projets qui leur ont été proposés !". Traduction : Merci à vous, pauvres nazes, d'avoir cru un instant qu'il n'y avait pas de piston dans ce concours. Ça nous a bien fait marrer, bisou bisou.

Les internautes ironisent

Évidemment, dans les commentaires de cette annonce lunaire, les internautes ne s'y sont pas trompés, et ont ironisé sur ce résultat, pas si étonnant que ça. "Et voilà le réseautage qui fait une entrée en force dans le court-métrage! Et on peut être certain que le vote de ce jury "indépendant " n'a pas retenu d'autres critères que la qualité du film", écrit un internaute déçu. "Canal + c'est gros, + ça passe. Mais c'est ça fait mal au cul pour les non initiés", s'amuse un autre. "Ce qu'il me fait halluciner c'est le quadruple manque totale d'éthique :

- Lou Bohringer ne voit pas où est le mal d'envoyer son scénar à un concours où papa et soeurette composent le jury.

- Roman Bohringer ne voit pas où est le problème de faire gagner sa soeur.

- Richard Bohringer ne voit pas où est le problème de faire gagner sa fille.

- Personne à Canal+ ne voit pas où est le problème, et n'hésite même pas à rendre ça public.

 530939_3363025767535_1625845689_2684074_968305742_n23

Tout va bien. Et moi je résilie mon abonnement", énonce avec une lucidité déconcertante un autre internaute, que je rejoins totalement.

Ben oui, c'est que quand même, il y avait déjà Romane, qui bon, est peut-être une bonne actrice, mais ne serait pas là où elle est si papa n'avait pas lui-même été là où il se trouve. Normal, quoi. Alors pourquoi ne pas continuer sur cette lancée et apporter de l'aide à la petite Lou, qui a sans doute de grandes idées à nous offrir dans son "Putain de film pistonné" !

Malheureusement, j'ai beau être révoltée que Canal Plus et les Bohringer soient tellement décomplexés avec ce sujet, je dois admettre que cette pratique du piston est bien loin d'être nouvelle. D'ailleurs, quand on y réfléchit, quel acteur français n'a pas réussi à caser son fils ou sa fille quelque part ? Après Alain Delon, on a eu Anthony, après Josiane Balasko on a eu Marilou Berry, après Serge Gainsbourg on a eu Charlotte, et après Jane Birkin, on a Lou Doillon. Et les Depardieu, et toutes ces dynasties de comédiens qui se passent le pouvoir comme les rois se transmettaient leur couronne. C'est pas nouveau, mais ça peut quand même énerver à force...suite

 Par