La légion d'honneur me donne le privilège d'être écouté respectueusement par les imbéciles  (Henri Jeanson)

Une chercheuse refuse la légion d’honneur... honneur à elle !

L'actualité révèle régulièrement des personnalités qui refusent la légion d'honneur : la dernière en date, une chercheuse, Annie Thébaud-Mony, spécialiste des cancers professionnels, a refusé cette distinction pour dénoncer l'« indifférence » qui touche la santé au travail et les « crimes industriels » qui restent impunis. Voilà un geste qui honore cette chercheuse plus que la légion d'honneur elle même.

Cette distinction galvaudée, parfois bradée semble ne plus avoir ,d'ailleurs vraiment de signification. Ainsi,la ministre du logement et de l'égalité des territoires, Cécile Duflot, a largement récompensé a t-on dit, ses camarades écologistes lors de la promotion du 14 juillet de la Légion d'honneur. Cette récompense devient, dès lors, une affaire de "copinage".

JPEG - 5.5 ko

Qui sont, le plus souvent ,les promus de la légion d'honneur ? Des gens proches du pouvoir, des amis de..., des artistes inutiles, des politico-financiers, et rarement quelques scientifiques intègres comme Anne Thébaud-Mony qui plaide la cause des travailleurs exposés à des risques cancérogènes. Mme Thébaud -Mony dénonce l'utilisation de l'amiante, des pesticides, le problème des déchets nucléaires et chimiques auxquels sont soumis certains travailleurs, d'autant que ces risques atteignent les populations les plus pauvres ,les plus démunies, les plus précarisées. Dans une lettre datée du 31 juillet et adressée à Cécile Duflot, elle écrit : " Ma démarche se veut un appel à la mobilisation citoyenne, mais aussi parlementaire et gouvernementale, pour le respect des droits fondamentaux à la vie, à la santé, à la dignité.Nous voulons être pris au sérieux lorsque nous donnons à voir cette dégradation des conditions de travail (...), le drame des accidents du travail et maladies professionnelles."

JPEG - 4.6 ko

Son combat mérite d'être soutenu et son refus de la légion d'honneur témoigne d'une volonté de remettre en cause les politiques de profit qui ne tiennent plus compte de la santé des individus au travail...

En tout cas, elle n'est pas la seule à avoir refusé cette distinction prisée par beaucoup... Rappelons que d'autres personnalités et pas des moindres ont déjà, par le passé, décliné la récompense : George Brassens, Pierre et Marie Curie, Honoré Daumier, Albert Camus, Brigitte Bardot, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir.

Pierre Curie refusa la légion d'honneur en disant simplement :"Je n'en vois pas la nécessité". Georges Brassens écrivit une chanson satirique où il dénonce "le fatal insigne qui ne pardonne pas".

De fait, on a nommé ces dernières années, trop de gens qui ne le méritaient pas, si bien que cette distinction n'a plus grand sens ! Quant à ceux qui refusent la récompense, leur renommée, leurs actes suffisent à leur "honneur" !

Auteur de l'article

rosemar

Voici la lettre qu’elle adressée à C Duflot :

http://stop-au-cancer.over-blog.com...

170769936

Cécile Duflot et les légions d'honneur vertes

Le regard de René Le Honzec.

On savait que les Verts ne crachaient pas sur le Rouge en souvenir du bon vieux temps d'un marxisme lambertiste, trotskiste ou autres -istes. On sait maintenant qu'ils raffolent de ces gadgets bourgeois qu'ils dénonçaient : la mère Duflot a distribué son contingent de Légions d'Honneur (30), qui sont rouges, à ses petits camarades méritants, ce qui a fait rigoler le net. Elle aurait pu être plus conséquente et leur attribuer l'Odre du Poireau, qui est vert, avec un filet rouge : c'est le surnom du Mérite Agricole !

56754126

 

2006097230