Du G 20 au Rio 20 !

Le désordre ambiant n’interdit pas le militantisme…

Alors que le G20 vient de se terminer et que le Rio 20 a déjà publié ses déclarations finales avant même l’ouverture de ce sommet du Développement Durable, sans surprise, on reste sur notre faim comme d’habitude.
Tout au plus l’on remarquera que (pour une fois !) la France après le G 20 fait un petit pas vers moins de stupidité en annonçant que la taxe sur les transactions financières se fera quand même avec ceux qui le désirent (l’Allemagne) et qu’il ne faut pas attendre que tous soient d’accord pour avancer. (http://www.20minutes.fr/economie/956865-taxe-transactions-financieres-entrera-vigueur-2013-affirme-hollande) La pauvreté dans le monde a encore un bon avenir devant elle

Pour le Rio 20, même chose, on avance à tout petit pas et la France a quand même la petite satisfaction d’avoir fait avancer un point ou deux. Pour Pascal Canfin (Ministre au Développement français), la progression est visible dans la participation de la société civile aux activités du Programme des Nations unies pour le développement, où elle sera «participant actif et non plus observateur», ainsi que de l’avancée dans l’idée des «financements innovants», dont la taxe sur les transactions financières qui est présente dans le texte «avec une forme plus ambitieuse que ce qu’on peut lire au G20». (http://www.20minutes.fr/article/956635/rio20-on-evite-ca-devienne-rio-moins-vingt).

406227_344885672207888_100000593736651_1301256_237282438_n14

La pauvreté dans le monde a encore un bon avenir devant elle… mais c’est parce que de tous petits pas sont effectués (à cause des égoïsmes des nations réfractaires au partage des richesses planétaires et qui prônent une croissante aveugle et destructrice…) qu’il reste quand même encore quelques raisons d’espérer dans un monde moins stupide avant qu’il ne soit définitivement trop tard… (http://www.liberation.fr/terre/2012/06/15/le-scenario-de-l-effondrement-l-emporte_826664).

Mais cela implique une véritable prise de conscience de la Décroissance du gaspillage et du productivisme à tout va qui serait un thème à découvrir chez les puissants de ce monde et à aborder dans l’éducation des populations développées et émergentes. Le Développement (écologique) Durable devrait être l’atteinte de l’autosuffisance pour tous dans le respect en évitant les excès catastrophiques que l’on constate d’un continent à l’autre… Mais il est vrai que cela demande une discipline « de fer » pour chacun… (et on en est très loin…)

La sagesse voudrait que l’on se rappelle cette phrase : « La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela amène le vrai bonheur. » Gandhi.

Bien à vous. Votre Décroissant Durable de service !
Pierre Saramagnan-Souchier, 20 juin 2012.

532388_195577147220196_1194571998_n2