Euro : La panique gagne le Saint des saints

POUR LA PREMIÈRE FOIS, UN COMMISSAIRE EUROPÉEN AVOUE QUE LA DÉSINTÉGRATION DE LA ZONE EURO EST POSSIBLE

Olli Rehn, commissaire européen de nationalité finlandaise, diplômé du Saint Paul College du Minnesota (USA) et de l’université de Berkeley en Californie (USA), était chargé de l’élargissement dans la 1ère Commission Barroso (2004 – 2009).

À ce titre, et en fidèle exécuteur des directives américaines, il a joué un rôle important dans l’entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l’UE, ainsi que dans la poursuite et l’accélération des travaux pour permettre à la Turquie d’entrer dans l’UE avant 2020.

En ce 31 mai 2012, c’est en sa qualité de commissaire européen chargé des affaires économiques qu’il vient de lancer un cri d’alarme sur l’euro. Conformément, là encore, aux instructions américaines que le président Obama a martelées pendant le G8 de Camp David il y a une dizaine de jours.

[Mario Draghi et Olli Rehn]

S’exprimant devant le Brussels Economic Forum, M. Rehn a en effet affirméqu’il fallait prendre des mesures en conséquence « si nous voulons éviter une désintégration de la zone euro et si nous voulons qu’elle survive »...suite

Auteur de l'article

François Asselineau

...On mesure au passage l’impact que M. Hollande a obtenu en réclamant, avec ses petits poings, la création d’euro-bonds : zéro. Personne ne porte la moindre attention aux propos irréfléchis du sieur Hollande, à part nos médias bien sûr, qui le font pour enfumer les électeurs français.