mardi 10 avril 2012

"Je crois qu'un jour les jeunes sans avenir, prendront les armes et iront pendre les traîtres du peuple sur la place Syntagma".

A PROPOS DU SUICIDE SUR LA PLACE SYNTAGMA... Dimitris Christoulas, pharmacien à la retraite de 77 ans, s'est tiré une balle dans la tête en plein jour sur la place Syntagma à Athènes, pour protester parce qu'il n'avait plus de retraite ou presque alors qu'il avait cotisé pendant 35 ans: "je ne veux pas laisser des dettes à mes enfants". Près de 2000 personnes sont venues déposer des fleurs et des bougies sur le lieu où il a mis fin à ses jours, avant que l'assemblée ne dégénère avec une charge de police qui fera même deux... [Lire la suite]