vaccin_contenant_du_thimerosal_par_david_dees

Les effets indésirables des vaccins

Bonjour,

Je voudrai vous parler d’Adrien, 10 mois, qui était un bébé tonique, sautant sans arrêt sur ses jambes, allant d’un bout à l’autre de la maison dans son youpala.

 Il y a 25 jours, Adrien a eu son vaccin ROR.

 Quelques jours après, il a commencé à être fiévreux, très abattu. Le premier diagnostic a été un état grippal traité par doliprane.

Deux jours après il a commencé à présenter une incontinence en continu visible quand on le changeait. L’urine coulait en goutte à goutte. Une cystite a été diagnostiquée d’où prise d’antibiotiques pendant 5 jours qui n’ont pas réussi à endiguer cette forte fièvre.

 Le plus inquiétant était cet état de fatigue extrême. Adrien ne tenait plus sur ses jambes, ne tenait plus assis, n’avait même plus la force de se retourner dans son lit.

 Deux consultations en service pédiatrique hospitalier ont été nécessaires pour arriver, après IRM et ponction lombaire, au diagnostic de MYELITE INFECTIEUSE, rarissime aux dires du service hospitalier chez des nourrissons.

 De là, hospitalisation pendant 7 jours dans le service neuro pédiatrique de l’Hôpital de la Timone à Marseille avec corticothérapie à forte dose par voie intraveineuse. Un électromyogramme au niveau des membres inférieurs nous a rassuré. Les lésions sont bien au niveau de la moelle épinière.

 Adrien est donc sorti pour un retour à domicile avec corticothérapie par voie buccale et 30 séances de kinésithérapie.

 Aujourd’hui, malgré ce traitement, aucune évolution ; nous en sommes à 3 semaines de paralysie : les jambes ne réagissent pas, il ne tient pas assis, ne se retourne pas.

vacc3

Quand lors de la visite de sortie de l’hôpital nous avons demandé au médecin de service, quel(le) bactérie ou virus ils avaient pu trouver dans le liquide rachidien, la réponse a été « nous n’avons rien trouvé, car nous n’avons rien cherché, sachant que nous ne trouverions rien » La ponction lombaire a été faite pour savoir s’il n’y avait pas de compression, de tumeur au niveau de la moelle épinière.

  Et quand nous avons évoqué la relation de cause à effet entre le vaccin et cette myélite nous n’avons eu droit qu’à un « rien n’est prouvé scientifiquement » j'ai aussi lu que les statistiques sont faussées au niveau de l'AFSSAPS pour ce qui est des signalements en pharmacovigilance des effets secondaires supposés des vaccins... très peu de pédiatres ne les signalent.

 Aujourd’hui, nous nous trouvons désarmés, affolés par ce que nous lisons sur la myélite sur internet.

 Aujourd’hui, je voudrai interpeller les pédiatres qui vaccinent à tour de bras des nourrissons cela vaut également des adolescents ou adultes (hépatite B, méningite, ROR, et tant d’autres vaccins alors que seuls 3 vaccins sont obligatoires) qu’il y a parfois des conséquences gravissimes dont les mamans doivent être informées et j’ose espérer que cette course à la vaccination ne soit pas uniquement entreprise pour enrichir les laboratoires.

Merci de m’avoir lue

Yolande une mamy désemparée

vacc9

Voir aussi :
http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/l-aluminium-ce-poison-legal-qui-110374

vaccins_mensonges

vaccination

 

Les vaccins sont inutiles parce que…

 

 

Les microbes naturels (champignons, mycobactéries, bactéries, virus) ne sont pas des ennemis mais alliés réparateurs. Ils restaurent le corps en phase de réparation d’une maladie (Hamer).

Nous créons nous-mêmes nos microbes à partir des plus petites particules de matière vivante qui existent dans notre corps et qui portent divers noms : microzymes (Béchamp), somatides (Naessens).

  • Il est absurde de donner une maladie à quelqu’un de bien portant pour prévenir cette maladie. C’est comme donner un petit viol à un enfant en prévention d’un viol éventuel.

Les vaccins sont inefficaces parce que…

 

 Ils contiennent des microbes artificiels, atténué et/ou génétiquement modifiés qui ne peuvent prévenir une maladie.

 Les vaccins fouettent et épuisent le système immunitaire et favorisent l’explosion du sida, du cancer et d’autres maladies dégénératives. Ils démolissent systématiquement la santé.

L’efficacité des vaccins n’a jamais été prouvée scientifiquement. La répétition des vaccins en est la preuve, ainsi que l’apparition des maladies que le vaccin devait prévenir.

 

Les vaccins sont dangereux parce que…

 

La vaccination stimule et entretient la peur chez l’individu

 

En fait, on ne meurt pas de maladie, mais de peur et d’épuisement. La peur des microbes et de la maladie assomme l’individu et les vaccins l’achèvent.

Le contenu des vaccins est extrêmement nocif. Les complications innombrables vont des troubles mineurs (allergie, eczéma, asthme, otites, troubles d’apprentissage), aux maladies importantes (autisme, épilepsie, diabète, arthrite, paralysie, leucémie, encéphalique, sclérose en plaque, fibromyalgie, alzheimer, ébola, malformations congénitales, syndrome de la guerre du Golfe, syndrome de Guillain-Barrè, grippe espagnole) et à la mort subite du nourrisson. Recevoir un vaccin, c’est toujours dévastateur pour le corps.

 

En fait, un vaccin est un brouet de sorcière composé de trois types d’ingrédients :

 

1)   des cocktails de microbes modifiés artificiellement et souvent recombinés génétiquement ;

2)   un bouillon de culture purulent composé de cellules animales (poulet, souris, mouton, singe, vache) et humaines (sang, embryons avortés) contaminées (virus, prions) et cancéreuses ;

3)   des adjuvants stabilisateurs, véritables poisons qui tuent le vivant : Thimérosal (50 % de mercure), aluminium, formaldéhyde, squalène, glutamate monosodique (GMS), aspartame, silicone, polysorbates, sorbitol, et une longue liste de produits dangereux et hautement neurotoxiques.

 

Le contenu des vaccins est dit secret défense et relève de décisions du complexe militaro-industriel. Le ministère de la Santé du pays, le personnel médical qui le recommande et l’injecte et la personne qui le reçoit ne peuvent connaître leur véritable composition, et encore moins le but visé par les décideurs.

 

En fait, ils servent à des génocides ciblés (noirs, asiatiques, pauvres, amériendiens, handicapés, homosexuels, habitants de territoire riches en ressources), ainsi qu’à des études expérimentales sur les armes biologiques et les méthodes les plus efficaces pour le contrôle du cerveau et l’eugénisme (élimination des indésirables).

 

Tous les vaccins, sans exception, sont inutiles, inefficaces et dangereux !

ICI

41ulo0Rp0jL