Un référendum pour savoir si on doit éradiquer les chômeurs.

72446014

On ne sait pas trop qui lui donne autant d'inspiration ! Lui qui a balayé le référendum sur le nucléaire d'une main méprisante, qui a refusé un référendum sur le traité de Lisbonne,  alors tout à coup, il redécouvre le référendum, mais c'est pour demander à une partie de la population son accord pour éradiquer l'autre partie ! Quel cynisme, quelle arrogance. Convaincu que nous sommes tous des idiots, le petit roi isolé sur son trône ne voit plus le monde qu'à travers sa folie. Ce n'est même plus du rêve, même plus du cauchemar, c'est, c'est, c'est de la démence. bah, on n'est pas loin des camps de travail, les amis. STO. Vous ne les voyez donc pas venir ? Il n'arrête pas de nous vanter le modèle allemand. Ca pue grave. Si on va se promener outre Rhin, on va découvrir une misère encore pire que la nôtre, des allemands asphyxiés qui ne rêvent que de sortir de l'euro. Mais la propagande fait rage, ils ont besoin de main d'oeuvre gratuite ou pas chère, les chômeurs feront l'affaire, c'est un nouveau cadeau au patronat, et tous les naïfs qui le croiront vont eux aussi un jour se retrouver au chômage et passeront à leur tour dans la machine à broyer.

Ils ne s'arrêteront pas vous savez, ils ne sont pas humains, ils n'ont pas d'état d'âme, ils n'ont que des statistiques, des bilans, des obligations de résultats, des actionnaires vindicatifs. Ils n'en ont rien à cirer du peuple, le peuple, c'est de la matière pour eux, c'est interchangeable, le peuple. L'ouverture de l'Europe a justement permis cette interchangeabilité ! OUPS !

72286839_p

Droite et gauche, par le truchement de mélenchon, vous exhortent à considérer que le danger vient de Marine Le Pen, pourquoi à votre avis ? Cela paraît de plus en plus évident. Détourner l'attention tandis qu'il met en place ses saloperies.  Il avait inventé le "travailler plus pour gagner plus", devenu "travailler plus pour gagner le droit de vivre", et cette fois, il va franchir le pas "Arbeit ist Frei" nous pend au nez les amis ! Travailler pour gagner sa liberté, vous voyez ce que je veux dire ? Cela commence par obliger les chômeurs à prendre n'importe quel travail et le reste suivra.... Un type qui s'est augmenté son salaire de 174 %, qui fait plusieurs voyages par semaine en Métropole, 400 000 euros le voyage, qui organise des G20 à 60 millions d'euros, qui a une cour de Ministres comme jamais aucun président n'en a eue, tous se servant de jets pour se déplacer, tous vivants grassement aux frais de l'état, dans des conditions scandaleuses, c'est qui qui coûte le plus cher à l'état d'après vous ?

3067433301_1_11_HfxpAFjq

Il faut bien savoir une chose, si des gens sont au chômage en France, ce n'est pas de leur propre volonté, c'est parce que ceux qui ne le sont pas acceptent de travailler dans des conditions insupportables, ils acceptent de lécher les bottes de leur patron, ils acceptent de perdre tous leurs droits sociaux, ils acceptent d'être exploités. Ceux-là, plutôt que chercher à faire en sorte que tout le monde se retrouve dans la même mélasse, devraient cesser de se faire exploiter, séance tenante. La finance a décidé de faire payer le peuple, en l'exploitant jusqu'à l'épuisement, jusqu'à la mort. Lors de sa campagne présidentielle, le sortant va nous la jouer fouteur de merde, diviseur, harceleur, n'hésitant surtout pas à réveiller les démons des cons, à pousser les blaireaux à taper sur la gueule des gens. C'est une campagne pourrie, malsaine, nauséabonde qui n'en finit pas de sursauter.

Que les gens ne se trompent pas d'ennemis surtout. Vous allez en entendre des vertes et des pas mûres,  des déferlements de promesses et  de mensonges si gros qu'ils vont vous couper le souffle, vous donner la nausée, vous donner l'envie de vous taper la tête contre le mur. Enfin, vous voulez que je vous dise ? Le mieux, c'est de ne plus les écouter. Sinon, il faut être bien blindé.

C'est juste un billet d'humeur....la plume dans l'kawa

425681_10150649027723185_64655903184_10966900_1936890170_n3

 

Chômeur comme Crésus

La réaction est chaude et de ce fait virulente. Ele a été provoquée par la publication toute récente d'une dépêche de l'Agence France Presse qui dévoile qu'un entraineur de football qui jouit d'une certaine renommée, Elie Baup a été placé en garde de vue en Haute Garonne pour avoir fraudé avec "les allocations chômage". Le prévenu aurait touche dès 2009 des allocations chômages après son licenciement du club Football Club de Nantes, alors qu'il avait été très vite engagé comme consuktant par Canal +. 

Un tel fait divers n'aurait rien de sensationnel s'il s'était agi d'un pauvre "chômeur" smicard, mais tel n'et pas le cas. Comme pour tout entraineur de football professionnel en charge d'équipes aux titres ronflants (c'était le cas pour Elie Baup) le salaire versé mensuellement a toujours atteint des sommets comparables souvent à ceux de chefs d'entrerpise de haut niveau. En outre lorsque les contrats les liant à leurs employeurs sont rompus - et là encore c'est le cas d'Elie Baup - des sommes rondelettes sont versées au titre du licenciement . Il est donc justifié de penser que le chômeur en question n'a rien du véritable chômeur et que son patrimoine accumuké au fil de sa carrière suffit largement à lui procurer une vie normale sans avoir à mendier des allocations sociales. Et encore moins de continuer à tendre la main alors qu'on a trouvé un job ma foi confortable.

Ce nouvel incident n'est pas sans rappeler celui de l'ancien confrère d'Elie Baup, Raymond Domenech qui avait eu le culot de s'inscrire au chômage aprés avor été grassement rétribué par la Ligue de Football pour avoir pendant des années conduit l'équipe de France et surtout avoir été remercié, larges indemnités à l'appui...

 

Auteur de l'article

 

Henri François

imagesinsolitespicdumpumoor186_thumb