Martine AUBRY : un goût de lave à venir !

PS_SEXY_REDUIT

C’est parti ! Enfin non : c’est finalement arrivé ! Martine AUBRY candide hâte une drôle de déclaration prétentieuse :

 « J’ai décidé de rendre à chacun le goût de l’avenir ».

 

C’est vrai : le goût de lave à venir, nous en sommes conscients !

Il faut reconnaitre au moins une chose à certaines personnalités politiques, celle d’être parfois de bons acteurs pour de petits rôles dans des petits spectacles entre amis, mais de mauvais tribuns quand ils se veulent tricoteurs de propos grandiloquents sur le « don de soi », le « sacrifice au service public » et touti quanti.

 

Et Martine Aubry en a trouvé des phrases pour cette grandiloquence :

« On ne gouverne pas en opposant les Français entre eux »

« La France a subit de grands désordres » 

 

C’est sûr qu’elle en connait un rayon sur le sujet de la division des Français et du grand désordre avec l’affaire de la piscine municipale de sa ville ! Quelle grandeur pour cette féministe. Mais nous n’épiloguerons pas : ces « Fous du Moi » sont les champions des pirouettes verbales qui permettent de toujours retomber sur les pieds, quelle que soit la hauteur du bond sur le trampoline politique.

Voilà bien le goût de lave à venir ! Brulante

 

Et Martine Aubry sait faire dans le fracassant :

Elle annonce sa candidature depuis sa ville de Lille,

« où tout a été conquis par le courage des femmes et des hommes » !

 

Waouh !

Dans les autres villes de France, c’est avant tout avec les poules et les coqs, les cochons et les moutons, les chèvres et les boucs, les chats et les chiens que les élus, depuis des décennies ont réussi à instaurer une démocratie. Qui va même relever toutes ces inepties apprises sur le « Petit livre Rose » ?

On peut mieux comprendre certains d’entre-eux interpelant les employés des collectivités en leur disant : « bonjour les poulettes » comme je l’ai entendu.

 

Elle donne des pistes de réflexions, qui sont de véritables pistes d’envol pour nos futurs impôts s’ils étaient élus.

« la défense des services publics »

 

Sur ce sujet on est tranquille : embauches qui repartent à la hausse pour que dans tous les bureaux ils soient au moins 4 pour taper le carton. A croire qu’ils sont si psychorigides sur ce sujet qu’il leur est impossible de lire le livre de Zoé Shépard «  Absolument débordée – Le paradoxe du Fonctionnaire » elle y parle déjà du suremploi.
Car aujourd’hui ce n’est pas la qualité du Service Public qui est mise en cause, ou mise à mal par les agents territoriaux dans leur ensemble, c’est une nomenklatura parmi les cadres. Inconséquence,  dogmatisme, harcelement moral, ou simplement : nomenklatura aveugle sourde et muette, qui se développe dans les Collectivités et qui réussit à faire prescrire presque à l’ensemble du personnel sous ordres, un médicament d’une marque bien Française qui nous coûte cher à tous, appelé : « DEMOTIVATION », ou « DEMOTIV » si nous prenons les génériques des laboratoires Poltrons. Vendu par boite de 30 pillules, automatiquement renouvelables. Car, entre les mairies, départements et régions, combien cette gauche a déjà de Collectivité en main ? Et dans les autres, tenues par la droite, combien sont réellement gérées par des cadres appartenant à ce courant de pensée ? Et ce n’est pas un DG ou un DGS ou un DRH qui fera la différence quand en cascade en dessous, les autres n’appartiennent pas à cette tendance.

Le type d'info débile et attendue balancée par la candidate elle-même, relayée par les médias dans le but d'occuper le terrain un moment avec du vide.
Désespérant...

 

Ah c’est sûr, Martine va nous remettre de l’ordre dans les Collectivités Territoriales : il y a déjà une omerta bien bétonnée, (gauche-droite) concernant le harcèlement moral (terme inconnu dans la lexicologie Territoriale) que pourrait-elle inventer de mieux si elle était élue ?

 

Autres galéjades socialistes annoncées :

-           « le retour en force des valeurs de laïcité et de fraternité »

On en est parfaitement convaincu avec Martine Aubry et son avant première de 2003 pour la piscine municipale.

-           « la lutte féroce contre l’insécurité »

Idyllique !

On nage en plein bonheur !

Ils savent ce qu’il faut faire ?

Que nous le montrent-ils pas dans leurs propres collectivités ?

Ils garderaient cette botte secrète pour le premier tour de la Présidentielle ?

(Chuuuutttttt, ne le répétez pas, une botte secrète, c’est une botte secrète !)

 

Coup de chapeau quand même :

Ils sont plus balaises qu’un certain Jésus de Nazareth !

Cet homme là, dans le désert, a pu multiplier les pains et le poisson parce qu’au départ on lui en a donné « un peu ».

 

Eux depuis des mois, multiplient les passages télévisés, les articles de journaux, les conférences de presse pour nous annoncer qu’ils n’ont pas d’autre programme que « Primaire », « Primaire », « Primaire » ! Donc avec UN SEUL MOT ! Céty pas balaise ! Le Jésus en serait Vert.

 

Ils ont réussi à vendre leur idée de la démolcratie* en méthode Coué ! Il faut craindre l’injection en intraveineuse.

 

Même « la Voix du Nord » l’annonce : Primaires socialistes !

Ont-ils une réserve de secondaires ?

*Démolcratie : Démocratie spécialisée pour les mous...

Publié par
Emmanuel Renahy

20110628222641