On m'a offert ce livre délicieux et plein d'espoir que j'ai dévoré tout le week-end. Un vrai petit bijou d'humanisme et d'émotion, à choisir entre tous !

..."Aujourd'hui, je vais te raconter l'histoire d'un extra-terrestre". Mae Mobley adore les histoires d'extra-terrestres. Son émission préférée, c'est Mon Martien favori. Je sors les bonnets à antennes que j'ai fabriqués hier soir avec du papier alu et je nous les attache sur la tête. Un pour elle et un pour moi. On a vraiment l'air de deux cinglées, comme ça.
"Un jour, un Martien plein de sagesse descendit sur la Terre pour nous apprendre une ou deux choses.
- Un Martien ? Grand comment ?
- Oh, environ deux mètres.
- Comment il s'appelait ?
- Martien Luther King."
Elle respire un grand coup et pose sa tête sur mon épaule. Je sens son petit cœur de trois ans qui bat comme des ailes de papillon contre mon uniforme blanc.
"C'était un très gentil Martien, ce Luther King, exactement comme nous, avec un nez, une bouche et des cheveux sur la tête, mais les gens le regardaient parfois d'un drôle d'air, et je crois qu'il y en avait aussi qui étaient carrément méchants avec lui."
Je pourrais m'attirer des tas d'ennuis, surtout avec Miss Leefolt (la maman), en lui racontant ces petites histoires. Mais Mae Mobley sait très bien que si on les appelle nos "histoires secrètes", c'est qu'on doit les répéter à personne.
"Pourquoi, Aibi ? Pourquoi ils étaient méchants avec lui ?
- Parce qu'il était vert"...

handicap

Aujourd'hui, quand je lui demande ce qu'elle a appris, Mae Mobley répond juste : "Rien.
- Tu l'aimes, ta maîtresse ?
- Elle est jolie.
Bien. Toi aussi t'es jolie, Mae Mobley.
- Pourquoi t'es noire Aibileen ?
J'ai déjà entendu quelques fois cette question dans la bouche de mes autres petits Blancs. Je me contentais de rire, mais aujourd'hui je veux régler ça avec elle.
"Parce que Dieu m'a faite noire, je dis. Et il n'y a pas d'autres raisons au monde.
- Miss Taylor dit toujours que les enfants noirs peuvent pas venir à mon école parce qu'ils sont pas assez intelligents."
Je fais le tour du comptoir pour m'approcher. Je lui relève le menton et je lui caresse ses drôles de cheveux coupés tout de travers. "Tu me trouves bête ?
- Non". Elle chuchote comme pour montrer qu'elle y croit très fort. Elle a l'air de regretter ce qu'elle a dit.
- "Qu'est-ce que ça t'apprend sur Miss Taylor, alors ?"
Elle cligne des yeux pour montrer qu'elle écoute bien.
- "Ça veut dire que Miss Taylor n'a pas toujours raison", je dis.
Elle me prend par le cou. "Toi, t'as plus raison que Miss Taylor, Aibi." Je fonds. Ma coupe est pleine. C'est nouveau pour moi d'entendre ça.

Kathryn Stockett La couleur des sentiments.

"Dire merci quand on le pense pour de bon, quand on se rappelle que quelqu'un a vraiment fait quelque chose pour vous, çà fait tellement de bien".

9782742792917