foret2

Imaginez que vous soyez déraciné de votre maison, flanqué sur le toit  d’une voiture, attaché avec des cordes et ficelles, puis conduit dans un  endroit inconnu où vous êtes décoré avec des éclats de verre et des  lumières chauffantes, alimentées par un câblage électrique défectueux  qui pourrait vous enflammer à tout moment ..

Tel est le sort d’un  arbre de Noël. Tout cela est fait en plus au nom de Jésus, comme si  Jésus était le genre de personne qui irait dans la forêt et trancherait  un groupe d’êtres vivants, les utiliserait  pendant deux semaines, puis les jetterait à la poubelle. D’une certaine façon, cela ne semble pas pour moi être la façon de faire de Jésus.

La coupe des arbres de Noël   est encore un merveilleux exemple des manigances absurdes suivies pour   les  fêtes par les consommateurs occidentaux qui se donnent  rarement la  peine d’introduire ne serait-ce qu’un grain de bon sens dans leurs propres rituels. Hé, je fête Noël, moi aussi, mais ma  célébration de cette fête ne me demande pas de sortir et de tuer quelque chose. Je n’ai   pas besoin de tuer un cerf, de couper un arbre ou d’assassiner un cochon pour pouvoir manger un jambon à Noël. Rien n’a  eu besoin de souffrir afin que je puisse manger mon repas de Noël et envoyer de l’amour véritable et  de la compassion envers d’autres êtres humains.

Pour  ceux d’entre vous qui refusent également de tuer des arbres de Noël,  bravo ! Passons  tous un Noël non violent, d’accord? Il existe de bons  arbres synthétiques parfaits qui sont non seulement plus faciles à  manipuler, mais aussi moins coûteux à posséder et plus humain envers la  forêt de sapins; ils ne brûleront pas  votre maison lorsque ces  éclairages Wal-Mart fabriqués en Chine achetés pour $ 2,99 commenceront   à agir comme Sparky, le  danseur de feu.

Je me demande ce qui pourrait arriver dans le monde, si les arbres avaient des mains et pieds. Ils ont déjà des membres, bien sûr, mais je parle de membres mobiles. S’ils  agissaient  comme la plupart des gens, ils feraient dans    la camionnette leur famille d’arbre et se dirigeraient vers  une sorte  de ferme d’humains – un centre de retraite, par exemple, ou une école  publique – attraperaient  un humain et le sangleraient  sur le toit de  leur fourgonnette. Ils le ramèneraient ensuite chez eux, l’habilleraient  comme une fée qui fait la bringue et lui mettraient des ampoules  électriques  dans le cul tout en chantant des chants de Noël...

Et  oui, c’est Noël avec la famille Sylvestre!

Il  y a toujours quelques invités de sites Web mal informés qui n’ont jamais  très bien compris le côté satirique de mes dessins humoristiques, alors  permettez-moi de conclure ceci en court-circuitant les  reproches  inévitables de ceux qui appellent et se plaignent que je fais la satire  d’une fête sacrée. En réalité, je ne me moque pas de la fête du tout: je  me moque des contradictions dans les actes des gens. Je  souligne  l’hypocrisie flagrante des inconditionnels de Noël qui prétendent  protéger le caractère sacré de la vie d’une part, et qui détruisent  pourtant un arbre vivant et sain. C’est tout simplement dingue. C’est  même encore plus dingue que tout soit fait ouvertement au nom de  Jésus-Christ.

J’ai remarqué que les gens qui tuent les arbres sont  les mêmes qui mangent aussi de la viande aux repas de Noël !  Comment ces prières aux repas de Noël fonctionnent vraiment pour les  mangeurs de viande et  moissonneurs d ‘arbres, de toute façon? « Dieu,  s’il vous plaît bénissez cette famille, bénissez cette maison, bénissez  tous les peuples de la Terre … Mais ASSASSINEZ TOUS LES ARBRES ET TOUS  LES ANIMAUX ! » Je suppose que ces gens croient que Dieu soutient en  quelque sorte les élevages industriels d’animaux cause de souffrances  massives et le meurtre collectif des animaux juste pour avoir leur joli  jambon de Noël rehaussé aux nitrites.

Ne vous méprenez pas sur mon  compte. Je ne suis pas du tout contre la célébration de la fête. En   fait, je soutiens fermement cette fête sacrée. Je fais  partie d’un groupe croissant de personnes spirituellement conscientes qui fait vraiment honneur à l’esprit de Noël, le prenant comme un temps  pour invoquer le pouvoir de l’intention pour bénir avec amour, compassion et abondance tous les systèmes vivants sur cette planète. Si vous faites partie de ce groupe spirituellement conscient, alors vous savez ce que c’est que d’être entouré de fêtards idiots  pour qui le rituel de Noël est une  fête centrée sur la gourmandise, l’alcool et le consumérisme aveugle.

Ce qui me fait penser à une autre prière pour le repas de  Noël qu’on pourrait entendre cette année dans la maison d’une famille  typique idiote faisant semblant de célébrer la fête:  «Mon Dieu, bénis  cette table d’aliments transformés et de produits animaux, et s’il te  plaît dispense nous  des Proverbes 23: 20-21 qui énoncent : Ne  vous  joignez pas  à ceux qui boivent trop de vin ou se gavent de viande, car  les ivrognes et les gloutons deviennent  pauvres, et la somnolence les  habillent de haillons… mais s’il te plaît, Dieu, bénis-nous de toute  façon PENDANT QUE NOUS NOUS EMPIFFRONS  AVEC DES PRODUITS ANIMAUX ET DE  LA NOURRITURE FRELATÉS. »

Dur, n’est-ce pas?, hein? Ah, il n’y a rien  de tel qu’une petite dose de réalité pour mettre en colère des  consommateurs sans cervelles qui comme par magie se rassemblent dans les  centres commerciaux et magasins de détail avec une plus grande  fréquence pendant les vacances, comme des chiens de Pavlov qui bavent en  réagissant à l’incessante sonnerie des cloches de Noël.

Franchement,  les mecs, si vous mangez du porc, de bœuf ou d’autres viandes à Noël,  vous êtes quasiment en train de  violer tout ce que ce jour férié est  censé défendre. C’est pourquoi je fête Noël avec un milk-shake à base de plantes super sympa. Comme d’habitude, ma fête est sans alcool, sans caféine, sans viande et sans culpabilité. (En fait, la plupart de mon année est comme ça …) Et je suis sûr que si Jésus se téléportait  vers la Terre en ce moment et  demandait  un repas de Noël, ce serait un repas végétalien. Et il ne donnerait aux gens ni  »iPods »  ni télévision à écran plasma de  58-pouces pour Noël.

Sérieusement, ne  laissez pas ma petite dose de scepticisme interférer avec la fête de qui  que ce soit. J’apprécie vraiment cette fête. Permettez-moi de vous  souhaiter à tous un très joyeux Noël! Je demande seulement que nous  soyons cohérents avec nos actions et notre éthique. Nous devons prendre  en considération la souffrance de toutes les créatures vivantes, en particulier celles dont la chair est consommée sous forme de viande à la   période de Noël.

Honorez tous les êtres vivants cette année (et  l’année prochaine, espérons-le), y compris les humains, les plantes et  les animaux. Ne mangez pas  de la viande provenant d’animaux traités de  manière inhumaine (ce qui sous-entend essentiellement les produits  carnés du commerce), n’abattez pas les forêts pour décorer votre maison,  et n’achetez pas d’aliments transformés ou des cadeaux de Noël non-écologiques.

Noël  n’a pas de sens si nous l’utilisons comme  moyen pour  détruire  consciemment et volontairement  une partie de la nature. Si la notion d’  «honorer la vie» est appliquée de manière sélective, alors elle ne  signifie rien du tout. Soit nous honorons tous les systèmes vivants,  soit nous n’honorons pas du tout la vie.

source http://www.counterthink.com/Revenge_of_the_Christmas_Trees.asp

Bistro Bar Blog

foret3