dyn007_original_328_400_jpeg_2512762_638dd0e9366ab3b9048c723e7f2fdb72

" Si vous regardez autour de vous, poursuivit Krishnamurti, vous constatez qu'il manque aux hommes un certain sens de la beauté, une sensibilité à la beauté extérieure, mais aussi à celle du cœur et de l'esprit. Être sensible, c'est être intelligent. Peut-on être conscient de la beauté extraordinaire du monde, d'un champ de riz, d'un visage, d'un sourire et de la tristesse des larmes ? Sans cette compréhension, non seulement de la beauté visible, mais aussi de la beauté d'une perception pure et transparent, l'homme ne pourra jamais se libérer de la violence Pour comprendre la violence, on doit se libérer du mot, et c'est impossible si l'on n'est pas sensible à la beauté de tout ce qui nous entoure. Or on doit être libre pour découvrir ce qu'est l'amour. Vous savez, le mot liberté est un mot dangereux. Pour la plupart des gens, ce mot signifie faire ce qui leur plait, se libérer des contraintes morales et sociales.

417393727eRuaSk_fs

Se libérer d'une servitude est une chose, autre chose est de rechercher la liberté pour elle-même. On ne la trouve que par la voie négative. En découvrant le désordre, on entrevoit l'ordre. Dans ce qui meurt, il y a la vie. On doit mourir à hier pour vivre aujourd'hui, et l'amour sera là. On vous a donné un lopin de terre, qu'allez-vous en faire ? Pour y faire pousser des plantes, il faut de l'énergie, de la passion, du dynamisme. En vivant ainsi, le trésor que vous aurez découvert devient évident, vivant, vibrant.

7_23_canal_katydid_3_PS_rz

Vivre dans le présent, c'est regarder à travers le microscope comment le passé se coule dans le présent et explore l'avenir. Mais tant que l'esprit est empêtré dans le passé, comment le cœur peut-il vivre dans le présent ? Et l'amour, c'est le présent, pas le lendemain. "

champ_de_riz

" Qu'avez-vous fait de votre vie ? " Ne dites pas : " Je me réaliserai dans ma prochaine vie. " seule compte le présent, sa beauté, sa richesse. Cette vie vous a été donnée, cette chose extraordinaire, qu'on appelle vie, qui recèle souffrances, plaisir, peur, culpabilité, solitude, désespoir, mais aussi beauté. Et qu'en avez-vous fait ? Vous avez reçu ce qu'il y a de plus précieux au monde, et vous l'avez déformé, torturé, déchiré, divisé, vous y avez introduit la violence, la destruction, la haine ; vous avez ignoré l'amour, la compassion, la passion...

Krishnamurti

marche_silencieuse_241182