samedi 10 avril 2010

Ce qu'on pressent d'une chose est bien plus éprouvant que la chose elle-même.

Il nous faut naître deux fois pour vivre un peu, ne serait-ce qu'un peu. Il nous faut naître par la chair et ensuite par l'âme. Les deux naissances sont comme un arrachement. La première jette le corps dans le monde, la seconde balance l'âme jusqu'au ciel. plus on s'approche de la lumière, plus on se connaît plein d'ombres. Avec le temps bien des gens lâchent. Ils disparaissent de leur vivant et ne désirent plus que des choses raisonnables. Le monde n'est si meurtrier que parce qu'il est aux mains de gens qui ont commencé par... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 10 avril 2010

Mais à l'homme naissant, le Père a donné des semences de toute sorte et les germes de toute espèce de vie

En fin de compte, le parfait ouvrier décida qu'à celui qui ne pouvait rien recevoir en propre serait commun tout ce qui avait été donné de particulier à chaque être isolément. Il prit donc l'homme, cette œuvre indistinctement imagée, et l'ayant placé au milieu du monde, il lui adressa la parole en ces termes : "Si nous ne t'avons donné, Adam, ni une place déterminée, ni un aspect qui te soit propre, ni aucun don particulier, c'est afin que la place, l'aspect, les dons que toi-même aurais souhaités, tu les aies et les possèdes selon... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,