3357552_eb4d6609a0_m

"777, LA CHUTE DU VATICAN": LE VATICAN DE PLUS EN PLUS ACCULE...
Benoît XVI est dans de sales draps. "Joséphine" comme l'appellent les Romains, et qui en ont connu des papes, n'a pas bougé un cil quand l'archevêque du Milwaukee lui demandait des instructions, a révélé le New York Times, sur un prêtre qui a violé environ 200 enfants muets. Non, ce n'est pas en Irlande, cette fois, c'est aux US. Et ce n'était même pas des choristes, ces pauvres gosses. Et pourtant, avec le dossier en main, le cardinal Ratzinger n'a pas jugé utile de virer ce curé et de le défroquer. Non. Il l'a laissé. Mieux, en Allemagne, il a accueilli un autre prêtre similaire dans son diocése pour "le soigner". C'est quand même dingue : le Vatican condamne l'homosexualité et les homosexuels qui n'ont pas le droit de communier, mais ces curés, eux, ont toujours le droit de donner la communion !!!! Dans le livre 777, j'ai montré que la phrase donnée par le Christ à Benoît XVI est "je vais te vomir de ma bouche". Là, on dirait qu'on est bien partis, et vu le nombre d'affaires qui explosent un peu partout en ce moment dans la périphérie même de Benoît XVI, il y a de quoi se poser des questions. Imaginez que le père Murphy a reconnu en 1993 avoir violé 200 enfants depuis 1960 !!! Le dossier a mis 4 ans pour remonter, ça vous montre avec quel empressement tous ces enrubannés ont traité l'affaire... Pourtant la hiérarchie catholique US voulait s'en débarasser au plus vite. Que fait le père Murphy ? Il demande une audience avec Ratzinger et... et... le cardinal Bertone !!! celui-là même que j'accuse dans Notre-Dame de l'Apocalypse d'avoir bidonnée le texte de la Vierge à Fatima !!! Les deux ont décidé de le laisser tranquille!!! Lisez ça dans le New York Times: "But the effort to dismiss Father Murphy came to a sudden halt after the priest appealed to Cardinal Ratzinger for leniency. In an interview, Archbishop Weakland said that he recalled a final meeting at the Vatican in May 1998 in which he failed to persuade Cardinal Bertone and other doctrinal officials to grant a canonical trial to defrock Father Murphy. (In 2002, Archbishop Weakland resigned after it became public that he had an affair with a man and used church money to pay him a settlement.) Archbishop Weakland said this week in an interview, “The evidence was so complete, and so extensive that I thought he should be reduced to the lay state, and also that that would bring a certain amount of peace in the deaf community.” Father Murphy died four months later at age 72 and was buried in his priestly vestments. Archbishop Weakland wrote a last letter to Cardinal Bertone explaining his regret that Father Murphy’s family had disobeyed the archbishop’s instructions that the funeral be small and private, and the coffin kept closed"... Et vous en avez deux pages comme ça dans le NYT...

Mais ce n'est pas fini: en Irlande, le chef de l'église catholique n'a pas jugé utile de présenter ses excuses aux victimes, au point que l'une d'elles a agressé l'archevêque en plein office, et cela après la lecture de la lettre d'excuse de Benoît XVI, publiée la semaine passée. Cette fois, c'est Bloomberg qui en parle: "Pope Benedict XVI said on March 20 that Roman Catholic church leaders in Ireland “betrayed the trust” of parishioners after a series of reports in the past five years detailed the scale of abuse and efforts to cover it up. Now, the focus is on who knew what when and how the church will pay for it. The child abuse will cost the Roman Catholic Church in Ireland and the state at least 1 billion euros ($1.34 billion)... By the end of 2009, it had made 12,929 payouts averaging 63,210 euros, the board said on its Web site ...  Cardinal Sean Brady, Ireland’s most senior Catholic cleric, is “reflecting” on his future after he said he didn’t report the activities of a pedophile priest to police. The priest wasn’t charged with sex abuse until 1994". Mais ce qui est fou, c'est que selon Bloomberg, plus de 5.000 prêtres catholiques ont été recensés pour avoir violé des enfants, et cela depuis 1950, ce qui, cela va de soi, n'est que la pointe de l'iceberg. "Last year, U.S. dioceses paid $104.4 million for settlements, therapy for victims, support for offenders and legal fees, the group said in a statement published on March 23". Le plus drôle dans tout ça, est que le Vatican a demandé des dons aux fidèles, sous prétexte de crise! Lire Bloomberg.

Dans tous les cas, Benoît XVI est cerné. Même la presse allemande est déchaînée, à cause des affaires de prêtres allemands, et désormais plus rien ne peut arrêter la chute du Vatican. Si le pape actuel ne peut être démis de ses fonctions il va de soi que tous ces monstrueux scandales qui s'accumulent devant la porte de cette église catholique malade et exsangue poussent à sa refonte totale. Le Telegraph de son côté note que tout ceci arrive avec d'autres scandales Et dans le même cadre, lisez le cas du père Porter qui avait valu à l'époque un appel furieux du cardinal Lustiger au patron de mon journal, Philippe Tesson, pour se plaindre de mon article. Depuis, cela a bien progressé on dirait, et pas que dans le Quotidien... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©