Fleur_papillon

Derechef tu te fais avec moi petit garçon ; tu me dis que la nature d'abord, puis la fortune t'ont traité bien chichement ; alors qu'il ne tient qu'à toi de te tirer du commun et de te hausser au point suprême de l'humaine félicité. Entre autres avantages la philosophie a au moins celui de ne pas regarder à la généalogie. Tous les hommes, ramenés à leur l'origine première, sont enfants des dieux. Tu es un chevalier romain et tu as été porté à cet ordre par tes talents ; mais à beaucoup, la foi, les quatorze bancs sont demeurés fermés. La Curie n'admet pas tout le monde. Les Camps aussi, qui n'enrôlent cependant que pour la peine et le péril, se montrent difficiles dans le triage. La sagesse est ouverte à tous ; nous sommes, à cet égard, tous nobles ; la philosophie ne rebute, mais aussi ne choisit personne : elle luit pour tous. Patricien de race, Socrate ne l'était pas ; Cléanthe a tiré de l'eau et, pour l'arrosage d'un jardin loué ses bras ; Platon n'était pas noble, quand il est venu à la philosophie : c'est elle qui l'a anobli.

Pourquoi désespérerais-tu de pouvoir t'égaler à ces hommes ? Ils sont tes ancêtres, si tu te montres digne d'eux ; et tu te montreras tel en commençant par te persuader que personne ne t'es supérieur en noblesse.

Tous, nous avons le même nombre d'aïeux : pas un de nous dont l'origine ne plonge dans les temps immémoriaux. Platon dit qu'il n'est pas de roi qui ne descende d'esclaves ; pas d'esclave qui n'ait pour ancêtres des rois. Une longue suite de variations a fait le mélange, et la Fortune a mis tout cela sens dessus dessous.

Qui est de bonne race ? Celui que la nature a heureusement façonné pour la vertu. C'est l'unique point à considérer : autrement, si tu renvoies à l'antiquité, il n'est personne qui ne date d'un âge avant lequel il n'y a rien. Depuis la naissance du monde jusqu'à ce jour, nous avons passé une série de générations alternativement illustres et obscures. Un atrium rempli de portraits enfumés ne fait pas la noblesse. Nul n'a vécu pour nous préparer de la gloire, et ce qui a été avant nous n'est pas à nous. C'est l'âme qui fait l'être noble : partie de n'importe quelle condition, elle a la licence de s'élever au-dessus de la fortune...

Sénèque ( letres à Lucilius )