saturn_family

« Ainsi donc les autres mondes sont habités comme l'est le nôtre ? demande Burchio. Fracastorio, porte-parole de Bruno répond : Sinon comme l'est le nôtre et sinon
plus noblement. Du moins ces mondes n'en sont-ils pas moins habités ni
moins nobles. Car il est impossible qu'un être rationnel suffisamment vigilant puisse imaginer que ces mondes innombrables, aussi magnifiques qu'est le
nôtre ou encore plus magnifiques, soient dépourvus d'habitants semblables
et même supérieurs.
» (Giordano Bruno, L'Infini, l'Univers et les Mondes).

« Il n'y a aucun astre au milieu de l'univers, parce que celui-ci s'étend également dans toutes ses directions. » Chaque étoile est un soleil semblable au nôtre, et autour de chacune d'elles tournent d'autres planètes, invisibles à nos yeux, mais qui existent."
« Il est donc d'innombrables soleils et un nombre infini de terres tournant autour
de ces soleils, à l'instar des sept "terres" [la Terre, la Lune, les cinq planètes
alors connues : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne] que nous voyons
tourner autour du Soleil qui nous est proche. » (Giordano Bruno, L'Infini, l'Univers
et les Mondes, 1584).

planetes



« La Terre et les astres (...), comme ils dispensent vie et nourriture aux
choses
en restituant toute la matière qu'ils empruntent, sont eux-mêmes doués
de vie, dans une mesure bien plus grande encore ; et vivants, c'est de
manière
volontaire, ordonnée et naturelle, suivant un principe intrinsèque, qu'ils se
meuvent vers les choses et les espaces qui leur conviennent. » (Le banquet
des cendres).
« Toutes les formes de choses naturelles ont des âmes ? Toutes les choses
sont donc animées ? demande Dicson. Theophilo, porte-parole de Bruno,
répond : Oui, une chose, si petite et si minuscule qu'on voudra, renferme en soi
une partie de substance spirituelle ; laquelle, si elle trouve le sujet [support] adapté, devient plante, animal (...) ; parce que l'esprit se trouve dans toutes
les choses et qu'il n'est de minime corpuscule qui n'en contienne une certaine portion et qu'il n'en
soit animé. » (Cause, Principe et Unité, 1584).

"Et ce qu'on peut dire de chaque parcelle du grand Tout, atome, monade (unité), peut se dire

de l'univers comme totalité. le monde en son cœur loge l'Âme du monde".

(Cause, Principe et Unité).

"Le monde est infini parce que Dieu est infini. Comment croire que Dieu, être infini,aurait

pu se limiter lui-même en créant un monde clos et borné ?"

« Il n'y a qu'un ciel, une immense région éthérée où les magnifiques foyers
lumineux conservent les distances qui les séparent au profit de la vie
perpétuelle
et de sa répartition. Ces corps enflammés sont les ambassadeurs de
l'excellence de Dieu, les hérauts de sa gloire et de sa majesté. Ainsi
sommes-nous conduits à découvrir l'effet infini [le monde] de la cause infinie
[Dieu] ; et à professer que ce n'est pas hors de nous qu'il faut chercher
la divinité, puisqu'elle est à nos côtés, ou plutôt en notre for intérieur,
plus intimement en nous que nous ne sommes en nous-mêmes. »
(Giordano Bruno, Le banquet des cendres).

« Nous déclarons cet espace infini, étant donné qu'il n'est point de raison,
convenance, possibilité, sens ou nature qui lui assigne une limite.
»
(Giordano Bruno, L'Infini, l'Univers et les Mondes).


"Dieu est en chaque homme, plus intérieur à lui-même que lui-même ne peut l'être."
Giordano Bruno


«Tout se meut dans la destinée inconnue ; la vie est universelle et éternelle, et nous sommes une tribu intellectuelle, gravitant avec nos sœurs dans l'espace sans bornes.»
[ Camille Flammarion ]  - Les Etoiles et les curiosités du ciel