jeudi 28 janvier 2010

La mort, c'est simplement le passage d'un état à l'autre.

La mort. Contrairement à ce que nous apprennent les enseignements occidentaux, la mort n'est pas la négation pure et simple de l'existence. En réalité, la mort n'est pas une séparation radicale avec ce que nous avons été : c'est simplement le passage d'un état à l'autre. L'homme a peur de la mort parce qu'il croit qu'elle scelle une séparation irrémédiable avec ce qu'il a été durant sa vie. Mais en fait ce détachement n'est qu'une sensation due au fait qu'en perdant due au fait qu'en perdant son corps l'homme se voit privé des... [Lire la suite]
Posté par bichau à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 28 janvier 2010

Chaque homme porte en lui les expériences, les enseignements et les savoirs acquis au long d'existences successives.

Chaque homme n'est pas uniquement la somme de toutes les situations vécues en une vie terrestre, mais bien plus que cela : il porte en lui les expériences, les enseignements, les savoirs acquis au long d'une quantité variable d'existences ancrées successivement dans la matière et hors de celle-ci, en une multitude d'aller et retour entre le matériel et l'immatériel, entre l'immédiatement perceptible et l'imperceptible, entre le visible et l'invisible. Ce qui revient à dire que tout être, dans son essence la plus profonde et intime,... [Lire la suite]
Posté par bichau à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 28 janvier 2010

L'importance de nos actes s'apprend.

Le jugement de valeur, qui consiste à soupeser le poids ou à mesurer l'importance de chaque acte, n'est pas inné, il s'apprend, se perfectionne, avec l'expérience,la réflexion, en l'absence de tout préjugé. Il faut se défaire de certains préjugés trop bien établis. Se méfier des idéologies trompeuses qui ne sont que des illusions.
Posté par bichau à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 janvier 2010

la mort n'est-elle qu'un long voyage astral ?

Je venais de finir " Souvenirs de la mort ", un soir, alors qu'elle venait de commencer à lire " La vie après la vie"; plus j'y pensais, plus j'avais besoin de lui parler. - Il ne t'a jamais semblé inepte, dis-je, il ne t'a jamais semblé inepte que la mort soit le plus souvent une espèce de désagrément malcommode pour la plupart des gens, quelque chose qui vous tombe dessus au moment peut-être où on vient de trouver la personne qu'on aime, dont on ne veut pas s'éloigner ne serait-ce que pour un jour, et la mort dit peu m'importe,... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,