image_fabrique_d_etoiles

Je venais de finir " Souvenirs de la mort ", un soir, alors qu'elle venait de commencer à lire " La vie après la vie"; plus j'y pensais, plus j'avais besoin de lui parler.

- Il ne t'a jamais semblé inepte, dis-je, il ne t'a jamais semblé inepte que la mort soit le plus souvent une espèce de désagrément malcommode pour la plupart des gens, quelque chose qui vous tombe dessus au moment peut-être où on vient de trouver la personne qu'on aime, dont on ne veut pas s'éloigner ne serait-ce que pour un jour, et la mort dit peu m'importe, je vais vous séparer ?

- J'ai eu cette impression parfois, dit-elle.

- Pourquoi est-ce que la mort devrait se passer ainsi ? Pourquoi faudrait-il consentir à une mort qui échappe à ce point à notre contrôle ?

- Peut-être parce que le seul autre choix est le suicide, dit-elle.

- Ah ! Est-ce que le suicide est le seul choix ? N'y a-t-il pas une meilleure façon de partir que cette habitude qu'ils ont sur cette planète d'être obligés de mourir au hasard, à la dernière minute ?

- Laisse moi deviner, dit-elle. Tu as un projet que tu vas me soumettre ? Il faut d'abord que tu saches que tant que tu es là, ça ne m'ennuie pas tellement de mourir à la dernière minute.

- Attends. Parce que ça va plaire à ton sens de l'ordre : pourquoi, au lieu de la mort surprise, des gens n'arriveraient-ils pas à un moment où ils décideraient : " Terminé ! Nous avons fini tout ce que nous étions venus faire ; il n'y a pas de montagnes que nous n'ayons escaladées, rien que nous ayons voulu apprendre et que nous ne sachions, nous avons vécu une belle vie. "
Puis, en parfaite santé, pourquoi ne s'assoiraient-ils pas, tous les deux, sous un arbre ou une étoile, et ne quitteraient-ils pas leur corps pour ne jamais y revenir ?

- Comme dans les livres qu'on est en train de lire ? dit-elle. Excellente idée ! Mais voici la réponse que tu attendais : on ne le fait pas parce qu'on ne sait pas le faire.

- Leslie ! dis-je, tout à mon projet. Je sais le faire !

- Pas encore s'il te plaît. Il faut qu'on construise la maison, il faut penser aux chats, et aux ratons laveurs et il faut répondre au courrier ; on n'en est qu'au début.

- D'accord. Pas tout de suite. Mais j'ai été frappé, en lisant ces expériences aux portes de la mort, de ce qu'elles ressemblaient aux expériences extra-corporelles décrites dans les livres sur le voyage astral ! Mourir, ce n'est qu'une expérience extra-corporelle dont on ne revient pas ! Et quitter son corps, on peut apprendre à le faire !

Richard Bach (un pont sur l'infini)

Il ne t'ai jamais donné un désir
Sans que te soit donné aussi le pouvoir de le rendre réalité.