mercredi 20 janvier 2010

Nul ne devrait se rien promettre de l'avenir. Même ce que l'on tient glisse entre les doigts.

  Métrodore à la mort d'un neveu moralement distingué, dans la lettre de circonstance dit à la mère, sa soeur : " Tous les biens des mortels sont mortels. " Il parle de ces biens après lesquels tout le monde court, car le grand, le vrai bien ne meurt pas; il est sûr, éternel, il s'appelle sagesse et vertu; il est la seule prérogative impérissable départie à qui doit périr.Au reste, les hommes sont si déréglés, si oublieux du lieu où ils vont, où chacun de leurs jours les pousse, qu'ils s'étonnent de la moindre perte, eux qui... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,