bois_sec

Il y aura toujours des pauvres parmi nous. C'est sans doute un problème de société, de propriété, de soleil, de multiplication, d'ignorance, de bêtise, de méchanceté, et peut-être même de fierté. Tout cela, à la longue, par force, justice, ou charité, peut s'arranger. En gros, et un peu plus tard dans le détail. Encore qu'on n'en ai pas de preuves définitives.
Mais il y aura tout de même toujours des pauvres parmi nous. Ceux qui estiment que la vie n'as pas la forme d'un ventre doré et adoré ; ceux qui gouttent et préfèrent le dénuement, l'abandon et la simplicité ; ceux qui s'en font un art de vivre ; ceux qui cultivent la pauvreté comme exercice spirituel, quelle que soit leur religion ; ceux enfin aujourd'hui si jeunes et si nombreux qui professent la vie immédiate et qui ne vivent plus qu'au présent.

Tiré de "la cuisine des pauvres" dont je ne sais plus le nom de l'auteur.