dimanche 13 décembre 2009

"La connaissance de la faute est le commencement du salut."

Tu crois qu'il n'est arrivé qu'à toi, et tu t'étonnes comme d'une chose étrange, d'avoir fait un si long voyage et tant varié les itinéraires sans dissiper la lourde tristesse de ton cœur ? C'est d'âme qu'il te faut changer, non de climat. Tu as beau franchir la vaste mer; "rivages et cités ont beau reculer sous ton regard", tu seras, où que tu abordes, suivi par tes vices. A quelqu'un qui formulait la même plainte Socrate répliqua :"Pourquoi es-tu surpris de ne profiter en rien de tes longues courses ? C'est toi que tu emportes... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :